skip to Main Content

Promo d’automne en Ecosse

Récit de voyage du 6 au 11 novembre 2019 | Bus no. 5

recommander / partager

Récit de notre guide:

Snaterse-Janny-DSC_2194

Janny Snaterse

plusieurs informations

Comment es-tu devenue guide?

Toute petite déjà, je partais en vacances avec mes parents à l’étranger et ils m’ont donné le goût de bouger et de savoir plus. J’écoutais (en secret) la radio jusqu’au tard le soir, des émissions dans des autres langues qui m’ont donné l’envie de les apprendre et de les comprendre.

Quelles qualités faut-il avoir pour devenir guide professionnel ?

Le plaisir chaque fois de pouvoir partir avec les gens, de voir qu’ils sont contents et heureux et qu’ils s’amusent.

En tant que guide, quelles sont tes destinations préférées?

Je les aime tous mais j’ai dans mon cœur une grande place pour l’Italie car j’ai y travaillé longtemps. Mais quand je suis en Ecosse, ma passion se focalise de suite sur ces paysages sauvages.

Réservez mainenant votre voyage!

 

Ecosse -romantisme ferroviare & paysage de rêve

9 jours de voyage dès Fr. 2199.-

date de voyage:
11. – 19. juillet 2020

Schottland Zug TOP

Découvrez, au fil des rails, les plus belles lignes ferroviaires d’Ecosse, parmi lesquelles figure, bien sûr, celle du légendaire train à vapeur Jacobite Steam Train. Admirez les paysages carte postale de l’Ecosse sous différentes perspectives, même là où nulle route ne mène. Châteaux romantiques, lacs empreints de mystère, sommets majestueux, paysages grandioses – l’Ecosse est une merveilleuse terre de contrastes et chaque journée de ce voyage surpasse la précédente en beauté – Au bout du compte, notre aventure écossaise s’annonce juste parfaite! En voiture s’il vous plaît!

Promo d’automne en Ecosse

Comme son whisky, l’Ecosse est un délice de connaisseur, assemblage envoûtant de paysages époustouflants et de sophistication urbaine, de sombres eaux tourbeuses, d’activités de plein air et de richesses culturelle !

Et n’oublions pas les gens : «People make Glasgow » est le slogan de cette ville. Au cœur de l’Ecosse, ville ouvrière une fois, Glasgow s’est aujourd’hui métamorphosée en une métropole ouverte et moderne comblant les visiteurs par son offre culturelle débordante et la chaleur de ses habitants.

Fraser, notre guide local, un vrai Glaswegian, et fier d’être écossais, nous explique et montre avec beaucoup d’humour l’histoire de cette ville. Habillé en kilt avec le tartan de Fraser, son clan, il nous raconte aussi beaucoup de choses sur les Anglais et les Ecossais afin de comprendre un peu mieux leurs différences et leurs pensées. Mais tous nos guides, quand on essaie de discuter de politique (Brexit), évitent cette question car les médias ne font que ça actuellement.

Le voyage d’Amsterdam à Newcastle, avec DFDS Seaways (Det Forenede Dampskibs-Selskab), une importante compagnie maritime danoise opérant à la fois dans le transport de fret et dans le transport de passagers, s’est bien passé. En 2020, deux nouveaux navires remplaceront ceux actuels.En arrivant au Royaume Uni, on gagne une heure. Donc après la visite à Glasgow, nous étions contents d’aller à notre hôtel in Falkirk, une petite ville au sein de la région Central entre Glasgow et Édinbourg. James, de notre groupe, avait utilisé le temps à Glasgow pour rencontrer des Ecossais dans un pub et pour boire quelques « pints» of beer et il était plus relax et assez content.

Falkirk a deux attractions exceptionnelles : les KELPIES et La Falkirk Wheel (fermé actuellement pour l’entretien technique). The Kelpies sont deux sculptures en plein air, hautes d’une trentaine de mètres et situées près du canal de Forth et Clyde. Les sculptures représentent deux têtes de chevaux et sont un monument consacré à l’héritage équin à travers le pays. Et selon une légende, Les Kelpies sont des êtres aquatiques vivant dans les rivières et dans les lochs écossais. Ces monstres ont la faculté de se transformer et apparaissent aux hommes et aux enfants de différentes manières. Ils peuvent se transformer en femme ou en cheval noir pour attirer les hommes dans l’eau. Une fois dans l’eau, la bête noie sa proie. On ne peut pas lui échapper ! Un des Kelpies les plus connus d’Ecosse est bien sûr le monstre du Loch Ness. Impressionnant à voir le soir sont les Kelpies illuminées.

Le parc national « The Trossachs & Loch Lomond », en raison de sa beauté naturelle avec ses collines couvertes d’épaisses forêts, ses lochs (gaélique pour lac) et ses excellents sentiers de randonnées pédestres et cyclistes, nous a enchanté. Le ciel bleu et le soleil ont réussi à nous séduire totalement. A Luss, un petit village au bord de Loch Lomond, on a pu se promener dans le plus grand calme. Et à Aberfoyle, on s’est arrêté pour une petite dégustation de whisky, pour manger et pour faire du shopping. La route panoramique depuis Aberfoyle à Callander, au Loch Katherine, fut magnifique.

La guide locale, qui était avec nous toute la journée, nous a aussi appris que Neil Armstrong, l’astronaute américain et premier homme à avoir posé le pied sur la lune le 21 juillet 1969, avait emporté une pièce du tartan traditionnel lors de la mission car sa famille a des origines écossaises par son père.

Trop content avec cette belle journée, on retourne à notre hôtel en fin d’après-midi pour retrouver James qui était heureux car il avait acquis une nouvelle veste et fait des connaissances sympathiques dans un pub local.

Edinburgh, la capitale de l ‘Ecosse, est réputée pour ses festivals. C’est une ville magnifique, ouverte, pleine de verdure et située sur un ensemble de collines volcaniques. Elle est fière de son riche passée historique, où deux villes, l’ancienne et la nouvelle, offrent un contraste frappant. Elle voit son pouvoir renforcé en devenant le siège du Parlement écossais qui a été rétabli en 1999. La ville historique est dominée par le château, situé sur une colline, et c’est sur l’esplanade de cet imposant monument que l’on assiste au Tattoo en été. La guide locale nous amène aussi dans le magnifique Musée national de l’Ecosse, au Chamber Street, au centre. Presque tous les musées sont gratuits et donc accessibles à tout le monde. Et c’est là où vous verrez la brebis Dolly clonée !

Par la suite, il y avait du temps libre pour se promener depuis le château d’Edinbourg, sur le Royal Mile, vers le château de Holyrood, où la reine d’Angleterre habite quand elle vient pour « son travail » en Ecosse. Beaucoup d’entre-nous se sont donnés à cœur joie au shoping sur la « Princess Street », dans la nouvelle ville. En partant d’Edinbourg (il y avait un peu de retard car James avait trouvé un pub sympa), on peut encore admirer la ville « by night » mais la décoration de Noël n’était pas encore entièrement allumée.

Pour aller à Newcastle, nous empruntons la très belle route panoramique à travers la région de «Borders» (frontières) », parsemée d’adorables villages aux traditions ancestrales et la terre de Walter Scott et de Robert Burns, deux écrivains britanniques très appréciés et connus ! On peut également visiter de magnifiques manoirs et des ruines d’abbayes. A cet endroit-là, il existe de superbes promenades à faire à pied et à vélo, au gré de paysages offrant une palette infinie de couleur verte. A «Jedburgh», on s’arrête pour manger et faire un dernier shopping avant d’arriver à la frontière séparant l’Ecosse de l’Angleterre. Un piper (musicien de cornemuse) est présent pour accompagner notre sortie avec une musique nostalgique.

La traversée en ferry se déroule normalement et le lendemain, en arrivant sur le continent, nous entamons notre retour vers la Suisse. Le trajet est long. Heureusement, le 11 novembre fut un jour de congé en Belgique en France et nous avons bien pu avancer.

J’invite tous les lecteurs à venir en Ecosse ! Même en automne, en dehors de la saison, le temps est bon. Les couleurs des feuilles sont magnifiques. Le soleil est présent et il y a peu de visiteurs. C’est donc agréable et tranquille. Et quand la pluie survient, les Ecossais disent que la pluie est le soleil liquide ou le whisky pour demain. Car la boisson nationale écossaise est le whisky, uisge beatha en gaélique, ou eau de vie. Entre parenthèses, Le « whiskey », orthographié avec un « e », est produit aux Etats-Unis et en Irlande, tandis que dans le reste du monde, de l’Ecosse au Japon en passant par le Canada, on utilise l’orthographe « whisky »

J’exprime avec ce récit mes grands remerciements à tous les participants sympathiques et bien sûr à Danièle qui fut un excellent chauffeur et d’une agréable compagnie !

By bye for now.

Janny

Back To Top