skip to Main Content

Les Dolomites sud-tyroliennes

Récit de voyage du 29 mai au 3 juin 2022 | Bus no. 2                             

recommander / partager

Récit de notre guide:

Les Dolomites sud-tyroliennes 1

Janny  Snaterse

plusieurs informations

Comment es-tu devenue guide?

Toute petite déjà,  je partais en vacances avec mes parents  à l’étranger  et  ils m’ont donné le goût de bouger et  de savoir plus.  J’écoutais (en secret)  la radio jusqu’au tard le soir,  des émissions dans des autres langues  qui m’ont donné l’envie de les apprendre et de les comprendre.

Quelles qualités faut-il avoir pour devenir guide professionnel ?

Le plaisir chaque fois de pouvoir partir avec les gens, de voir qu’ils  sont contents et heureux et qu’ils s’amusent.

En tant que guide, quelles sont tes destinations préférées?

Je les aime tous mais j’ai  dans mon cœur une grande place pour l’Italie car j’ai y travaillé longtemps. Mais quand je suis en Ecosse, ma passion se focalise de suite sur ces paysages  sauvages.

Réservez mainenant votre voyage!

 

Les Dolomites sud-tyroliennes

6 jours de voyage dès Fr. 899.-

date de voyage en octobre 22

Les Dolomites sud-tyroliennes 2

Bienvenue dans le Tyrol du Sud, là où les hauts sommets des Dolomites tutoient le ciel. Notre hôtel bien-être, un établissement très prisé situé à Sillian, est un excellent point de départ pour nos belles randonnées au coeur de cette région alpine baignée de soleil. Nous ferons le tour du ravissant lac de Braies, nous rafraîchirons avec la bruine des chutes d’eau dans les gorges de Reinbach et terminerons en beauté avec la conquête des célèbres «Tre Cime», les Trois Cimes, patrimoine naturel UNESCO figurant parmi les plus beaux paysages de montagne du monde. Appareil photo indispensable!

Les Dolomites sud-tyroliennes

A 7 h 00 commence notre voyage à Martigny, direction Alpenhotel Weitlanbrunn, à Sillian en Ostyrol – Tyrol oriental – au carrefour de l’Autriche et de L’Italie.  Cet agréable hôtel – entouré d’une forêt se trouvant à 8 minutes en car de la frontière italienne – est un point de chute idéal pour nos randonnées. La population italienne du Südtirol est majoritairement germanophone. La région était autrichienne jusqu’en 1919 quand elle fut rattachée à l’Italie à l’issue de la 1ère guerre mondiale.

Les voyages en car ne sont jamais longs pour commencer nos randonnées.

Les Dolomites représentent un massif des Alpes qui s’étend du Nord de l’Italie aux provinces du Sud-Tyrol, de Trento à Belluno jusqu’au glacier Marmolada, culminant à 3’343 mètres.

L’architecte Le Corbusier et Reinhold Messner s’accordent sur une chose : les Dolomites sont le plus bel édifice au monde. On a hâte de les découvrir !

Nous arrivons à 17 h 30 à l’hôtel, donc il y a encore assez de temps pour profiter de l’espace wellness – piscine / sauna – avant le souper buffet de 19 h 30 qui est introduit par un verre de bienvenue. Nos boissons, durant les repas, sont inclusives ;  café et thé, pâtisserie et snacks de 14 h 30 à 17 h 00.

Les deux guides italiens, pour les jours de randonnée, Riccardo et Mirko, arrivent  et logent également à l’Alpenhôtel.

Au programme, le lendemain, est la randonnée au tour du Lac de Braies,  un petit lac alpin à 1’496 mètres d’altitude.  Sa création est due au barrage du Rio Braie impliqué par un glissement de terrain.  Il est d’une couleur bleu intense avec ses eaux claires. En fait, le lac est entouré sur trois côtés par des pics dolomitiques dont le Croda del Becco.  Nous montons un peu – randonnée facile – pour trouver une cabane de montagne où l’on peut manger facultativement ou déguster son pique-nique un peu plus loin.

Au retour, nous nous sommes offert un bon café, ou cappuccino, avec une pâtisserie à Dobbiaco ou Toblach (en allemand). Durant le temps libre, on découvre cette charmante petite localité où on organise en hiver « Le Tour de Ski » – course de ski de fond – et en été « les semaines musicales de Gustave Mahler » qui s’inspira beaucoup de la beauté de la région.

Pour la deuxième randonnée, nous allons vers Le Val Fiscalina, une petite vallée de 4.5 kilomètres de long, qui part du village de Sesto dans la vallée homonyme et qui permet d’accéder au parc naturel des Tre Cime. De nombreux sentiers serpentent dans la vallée avec de douces prairies et sentiers forestiers vallonnés qui nous amènent à la cabane « Talschlusshüte » où nous mangéons des pâtes locales – une spécialité : sorte de ravioli rempli avec des épinards sauvages couvert par une sauce au beurre – suivi par un délicieux dessert (on peut choisir) et une boisson. Après la descente à pied, Nicolas, notre chauffeur, nous conduit à San Candido, une charmante petite localité où nous avons encore du temps libre.

A l’hôtel au soir, « Albert de Tirol » joue de la musique et tout le monde avait encore assez et même beaucoup d’énergie pour danser toute la soirée !

Jour 3 : A l’entrée du parc national, du groupe Rieserferner, se trouvent les cascades de Reinbach qui sont parmi les plus hautes du Tyrol du Sud. D’énormes masses d’eau rugissent ici depuis trois cascades. C’est un spectacle naturel impressionnant, surtout en été, lorsque les cascades ont plus d’eau qu’à d’autres saisons. Il y a trois cascades, entre 10 et 42 m. de haut, sur lesquelles les masses d’eau plongent de manière impressionnante qui sont pulvérisées dans les profondeurs. Les chutes peuvent être atteintes lors d’une belle et assez facile randonnée le long de la Franziskusweg. Au bout du chemin se trouve une belle chapelle et on profite de cette magnifique nature pour se reposer.

Sur le chemin de retour, nous avons du temps libre pour manger à Bruneck, avant de visiter le très beau musée de la montagne de l’alpiniste italien, Reinhold Messer, qui se trouve dans un ancien château de Moyen Âge.

Et le quatrième jour, heureusement, le sentier pour la fameuse randonnée le «Tre Cime» était ouvert.  A cause de la pluie et de la neige récente, le sentier était resté fermé. Mais nos deux guides de montagne ont pu annoncer, juste le jour avant, qu’on peut s’y rendre. Finalement, on a pu admirer de près ces Trois Cimes, impressionnantes, une vraie œuvre d’art de la mère nature ! Les refuges étaient encore fermés, mais par chance, un endroit pour manger se trouvait juste là.  D’entamer le tour n’était pas possible à cause de la neige et pour des raisons de sécurité. Ces images toutes proches des Tre Cimes resteront dans notre tête pour toujours.

Heureux d’avoir pu bénéficier du beau temps durant quatre jours, et d’avoir fait de nouveaux amis, nous montons dans le bus, vendredi matin, pour notre retour en Suisse.

Nous conserverons de bons souvenirs grâce à Riccardo et Mirko, les guides, et nous remercions encore Nicolas, notre chauffeur sportif, qui nous a rejoints durant les quatre randonnées (!)

Et surtout merci à vous, un groupe super sympathique, d’être venu avec Cartours.

Janny

Back To Top
Protection des données
Nous, le Holiday Partner AG (Registered business address: Switzerland), souhaitons traiter des informations personnelles avec des services externes. Cela n'est pas nécessaire pour l'utilisation du site web, mais nous permet d'interagir encore plus étroitement avec eux. Si vous le souhaitez, veuillez faire un choix :
Protection des données
Country flag FR
Nous, le Holiday Partner AG (Registered business address: Switzerland), souhaitons traiter des informations personnelles avec des services externes. Cela n'est pas nécessaire pour l'utilisation du site web, mais nous permet d'interagir encore plus étroitement avec eux. Si vous le souhaitez, veuillez faire un choix :