skip to Main Content

Floraison des amandiers en Sicile

Récit de voyage du 23 février au 3 mars 2019 | Bus no. 10

recommander / partager

Récit de notre guide:

Arn-Laesser_Christiane_DSC_1578

Christiane Arn-Laesser

plusieurs informations

Comment es-tu devenue guide-accompagnatrice de voyages?

J’ai déjà travaillé dans le tourisme durant les années 80. Suite à mon mariage et la naissance d’un bébé, je me suis sédentarisée et j’ai travaillé dans un bureau. Maintenant le bébé est grand et j’ai de nouveau le temps ET LA CHANCE, d’exercer le plus beau métier du monde.

Qu`est-ce qui te plaît particulierement dans ce metier?

Le contact avec les gens ! L’organisation, les situations imprévues et parfois cocasses…
L’improvisation de dernière minute représente un challenge qui me plaît énormément. Sans les imprévus, un voyage serait un peu monotone, non ?

Qu`est-ce que tu caracterise en tant que guide?

L’optimisme et l’enthousiasme que je peux transmettre à mes passagers.

Quels sont les avantages vois- tu dans un voyage en groupe?

Beaucoup d’avantages : Les gens voyagent l’esprit libre : tout est organisé, ils sont encadrés. Ils peuvent profiter des paysages durant le trajet plutôt que de se concentrer sur la conduite de leur propre voiture. Ils ne perdent pas de temps à chercher leur chemin, à acheter des billets, etc ET, généralement, il règne une bonne ambiance dans le groupe. Beaucoup de personnes se font de nouveaux amis durant ces voyages.

Qu`est-ce qui te plait le mieux dans tes tâches chez car-tours?

Beaucoup d’autonomie sans toutefois nous sentir isolés ou délaissés! Même à l’autre bout du monde, nous savons que nous pouvons compter sur le support de Car-Tours, 24h/24h en cas de problème. Nous disposons de toutes les informations nécessaires et utiles et les voyages sont très bien organisés. Et…. Nous pouvons proposer les destinations que nous souhaitons accompagner. Nos choix sont très souvent respectés.

Qui est ton héro dans le domaine des voyages?

Jacques-Yves Cousteau

Un evenement comique lors d`un voyage en groupe?

Récemment, en rentrant de Prague, après une pause-café, le bus est reparti. Soudain, il y a eu des cris d’hystérie, des passagères ont grimpé sur leurs sièges et une dame s’est enfermée dans les toilettes. Une attaque terroriste ? NON : une petite souris de 5 cm a embarqué à bord du car durant la pause-café. Le chauffeur s’est finalement arrêté sur un parking et nous avons débarqué la passagère clandestine.

Quel etait le plus beau compliment que tu as recu de la part d`un client?

Lors d’un voyage à Dresde, un groupe de clients m’a demandé à quelle heure je comptais me réveiller le lendemain matin. Et, le lendemain matin, 10 minutes après le réveil, le room-service a frappé à ma porte pour m’apporter le breakfast (complet) avec un petit mot de la part de ces clients : « reposez-vous encore un petit moment, vous le méritez »

Quelle a été ta plus belle experience avec Car-Tours?

Le soleil de minuit au Cap Nord, sans le moindre nuage

Quelle est ta dévise?

Rester chez soi c’est exister, voyager c’est vivre !

Quelle citation en rapport avec les voyages t`inspire?

« Un jour, vous serez plus déçu par ces choses que vous n’avez pas faites que par celles que vous avez faites. Alors larguez les amarres. Mettez les voiles et sortez du port sécurisant. Explorez ! Rêvez ! Découvrez ! » (Mark Twain)

Réservez mainenant votre voyage!

Floraison des amandiers en Sicile

9 jours de voyage dès Fr. 1199.-

date du voyage 22. février 2020 – 1. mars 2020

Mandelblüte 800x500

Que diriez-vous de prendre votre premier bain de soleil 2020 sous les amandiers en fleurs de Sicile? Alors que l’hiver est encore bien installé sous nos contrées, sur l’île des dieux, en revanche, l’heure est à l’éclosion. La nature s’éveille et reverdit, la végétation s’épanouit, l’air embaume de parfums et chaque excursion devient un vrai plaisir sensoriel!

Floraison des amandiers en Sicile

BELLISSIMA SICILIA

En ce 23 février, 39 personnes embarquent à Genève, Lausanne, Martigny et Sion sur le car de Zerzuben pour se rendre en Sicile. Nous passons le col du Simplon, le Val d’Ossola, le Piémont et la Ligurie sous un ciel immaculé pour arriver à Gènes en fin d’après-midi.

Nous avons quelques 3 heures à notre disposition pour nous balader dans le centre historique de cette belle ville portuaire et aller déguster l’une des nombreuses spécialités italiennes. Il n’y a pas que la Pizza. La spécialité de Gènes, c’est le fameux Pesto (ail, basilic, huile d’olive) qui agrémente si bien les fameuses « troffie » (pâtes typiques de Ligurie). À 20.30 heures notre car nous emmène au Port pour l’embarquement à bord du Ferry « SUPERBA ». Un beau Ferry qui propose plusieurs bars, 1 restaurant self-service, 1 restaurant « à la carte » et même une discothèque.

Mais après cette journée de trajet, plus question d’aller danser : nous préférons regagner nos cabines. Le bateau lève l’ancre vers minuit. La mer est assez agitée et certaines personnes souffrent du mal de mer tandis que d’autres ronflent avec insouciance dans les bras de Morphée (nous ne sommes pas tous égaux face aux conditions météo !) Au réveil, le soleil est bel et bien présent. Malgré le fort vent du large, nous faisons quelques pas sur le pont supérieur pour admirer le « grand bleu ». Certains jouent aux cartes dans le «Lounge », d’autres vont diner au restaurant à la carte, d’autres encore en profitent pour faire une petite sieste dans leur cabine en attendant l’arrivée dans le port de Palerme.

Et à 20.00 heures, nous y sommes ! En moins d’une heure, nous arrivons à Cefalù, dans un bel hôtel où nous séjournerons 2 nuits : le buffet, très généreux, nous attend et nous nous régalons. Ensuite, au dodo car demain commence notre périple sur l’île des dieux.

Après une nuit paisible et un copieux petit-déjeuner sous forme de buffet, le soleil ainsi que notre guide local, Gabriele, sont au rendez-vous. Les 2 (le soleil et Gabriele) nous accompagneront durant tout le séjour.

Aujourd’hui, direction Monreale et Palerme. Nous tombons sous le charme de cette ville et ses imposants monuments. Et nous tombons aussi sous le charme de Gabriele dont les commentaires nous fascinent. Il nous raconte l’histoire de cette ville avec enthousiasme et, toujours, une petite pointe d’humour. Bien entendu, nous avons également quelques heures de libre à notre disposition pour aller flâner selon nos envies et intérêts. Certains s’enfilent dans les méandres du marché aux fruits et légumes, très coloré. D’autres se régalent avec un bon « Cannolo », la pâtisserie typique de la Sicile (une tuerie !) et d’autres encore visitent l’une des nombreuses églises de la capitale. Bénis des dieux, nous n’avons pas besoin de déplier nos parapluies : pas une goutte d’eau jusqu’au retour à l’hôtel. L’orage n’a éclaté que durant la nuit et c’est tant mieux.

Le lendemain, nous plions bagages et partons vers la côte Est, via Agrigente pour une fabuleuse balade dans la vallée des Temples ! Nous nous sentons transportés des siècles en arrière à sillonner cette vallée. Il nous faut 2 heures pour la parcourir. Ainsi, à la fin de la promenade nous avons tous un « p’tit creux » et notre guide Gabriele a une excellente idée : il nous propose un sympathique restaurant dans la petite station balnéaire de San Leone où nous prenons place, face à la mer, sur une belle terrasse pour déguster pizza, poisson, pasta, salade, etc… il y en a pour tous les goûts, pour tous les budgets et tout le monde est ravi.

Direction notre nouvel hôtel, à Letojanni près de Taormina. Sur la route qui nous y mène nous traversons des paysages merveilleux : en cette saison la Sicile est un festival de

couleurs : telle une acné juvénile, les fleurs de toutes les couleurs, les mimosas, les bourgeons s’épanouissent à profusion. Et soudain nous apercevons devant nous « Sa Majesté l’Etna » qui surplombe la ville de Catane et la côte orientale. Mais nous lui rendrons visite un autre jour. Aujourd’hui nous avons parcouru plus de 500 km et nous avons hâte d’arriver à l’hôtel Olimpo. Un grand complexe à flanc de colline. Après la remise des clés il faut emprunter un mini-funiculaire ou un ascenseur pour accéder aux chambres et au restaurant, …. Un peu déboussolant au début mais rapidement nous trouvons nos repères et nous nous sentons « comme chez nous ». Ici aussi, le restaurant nous propose un vaste choix de mets, de l’entrée aux desserts. Et depuis cet hôtel, nous avons une vue féérique sur la mer Ionienne et Taormina.

Les jours se suivent mais ne se ressemblent pas…. La seule constante étant le soleil sur fond de ciel bleu et sans nuage ! Nous découvrons aujourd’hui le Parc Archéologique de Syracuse puis la pittoresque Ortigia (partie historique de la ville) avec ses ruelles typiques où nous nous promenons en T-Shirt, tant il fait beau et chaud. Et pour couronner cette journée, nous nous rendons dans une amandaie (plantation d’amandiers) où une famille d’agriculteurs nous permet de déguster les diverses variétés d’amandes sous les arbres en fleur. Ambiance champêtre et bucolique.

Gentiment (et hélas) ce merveilleux voyage touche à sa fin : pour le terminer en beauté nous allons rendre visite à « Sa Majesté l’Etna » !!! Nous arrivons à 1900 mètres d’altitude…. La route est dégagée mais il y a de la neige sur les pentes. Qu’à cela ne tienne, nous n’hésitons pas à grimper sur les 2 premiers cratères ! Et pour terminer cette journée en beauté, nous nous rendons dans la superbe Taormina. En cours de route, nous nous arrêtons encore dans une miellerie à Zafferano Etnea où nous avons la possibilité de goûter une dizaine de sortes de miel (et d’en acheter), de la gelée royale, des liqueurs à base d’amande ou de pistache, de l’huile d’olive. Notre chauffeur Dominique doit bien s’organiser pour caser tous ces achats dans la soute du car.

Arrivée à Taormina, la localité la plus touristique de l’île (la version sicilienne de Saint- Tropez). Mais aujourd’hui, quelle belle surprise : nous sommes en avant-saison et il n’y a que très peu de touristes ! Un vrai bonheur que celui de flâner en toute tranquillité sur le Corso Umberto ou bien d’aller admirer le panorama depuis le majestueux théâtre grec ou encore de siroter un Limoncello sur une terrasse avec vue sur la mer.

Et soudain, nous sommes vendredi 1er mars : le début de la fin, quel dommage ! Mais ce n’est pas complètement terminé. Nous quittons l’hôtel pour retourner vers Palerme mais cette fois, nous longeons la côte nord…. via Messine d’où nous apercevons les côtes de la Calabre. Nous arrivons pile-poil pour l’heure du diner à Cefalù, cette pittoresque petite ville nichée entre la montagne et la mer turquoise. Après une petite balade commentée par notre guide Gabriele, nous nous dirigeons dans les nombreux restaurants pour un dernier repas sicilien.

Nous atteignons Palerme vers 18 heures ! C’est l’heure de pointe : circulation très dense, les scooters se faufilent entre les voitures, ça klaxonne, ça bouchonne, la priorité à droite n’existe pas ! Ici, s’arrêter au STOP ou au Feu Rouge n’est pas une obligation, c’est un…. CONSEIL ! Notre chauffeur Dominique, un professionnel très expérimenté, ne peut cependant pas s’empêcher de lâcher le mot de Cambronne (et nous le comprenons !)

En arrivant au port, notre Ferry « Superba » est fidèle au rendez-vous et nous embarquons. Mais ce soir la mer est calme et nous passons tous une bonne nuit à bord. Durant la traversée, le lendemain, nous apercevons les îles de l’Archipel Toscan (Elbe, Montechristo,

Giglio, etc) ainsi que le nord de la Corse et nous arrivons à l’heure à Gênes. Désormais la boucle est bouclée.

Après une dernière nuit à l’hôtel Mercure de Gênes nous regagnons la Suisse, toujours dans la bonne humeur. Car oui : durant ce voyage il n’y a eu aucun nuage, ni dans le ciel, ni à bord du bus ! Les 39 participants étaient joyeux, conviviaux, sympathiques et l’ambiance à bord était au Top.

Merci à vous tous pour votre sympathique compagnie ! J’espère vous revoir tout bientôt sur un autre voyage.

Merci à Dominique qui nous a conduits avec Maestria durant ces 9 jours

Ciao a tutti

Christiane

Back To Top