skip to Main Content

Bernina & Glacier-Express

Récit de voyage du 30 mai au 2 juin 2021 | Bus no. 2

recommander / partager

Récit de notre guide:

Arn-Laesser_Christiane_DSC_1578

Christiane Laesser

plusieurs informations

Comment es-tu devenue guide-accompagnatrice de voyages?

J’ai déjà travaillé dans le tourisme durant les années 80. Suite à mon mariage et la naissance d’un bébé, je me suis sédentarisée et j’ai travaillé dans un bureau. Maintenant le bébé est grand et j’ai de nouveau le temps ET LA CHANCE, d’exercer le plus beau métier du monde.

Qu`est-ce qui te plaît particulierement dans ce metier?

Le contact avec les gens ! L’organisation, les situations imprévues et parfois cocasses…
L’improvisation de dernière minute représente un challenge qui me plaît énormément. Sans les imprévus, un voyage serait un peu monotone, non ?

Qu`est-ce que tu caracterise en tant que guide?

L’optimisme et l’enthousiasme que je peux transmettre à mes passagers.

Quels sont les avantages vois- tu dans un voyage en groupe?

Beaucoup d’avantages : Les gens voyagent l’esprit libre : tout est organisé, ils sont encadrés. Ils peuvent profiter des paysages durant le trajet plutôt que de se concentrer sur la conduite de leur propre voiture. Ils ne perdent pas de temps à chercher leur chemin, à acheter des billets, etc ET, généralement, il règne une bonne ambiance dans le groupe. Beaucoup de personnes se font de nouveaux amis durant ces voyages.

Qu`est-ce qui te plait le mieux dans tes tâches chez car-tours?

Beaucoup d’autonomie sans toutefois nous sentir isolés ou délaissés! Même à l’autre bout du monde, nous savons que nous pouvons compter sur le support de Car-Tours, 24h/24h en cas de problème. Nous disposons de toutes les informations nécessaires et utiles et les voyages sont très bien organisés. Et…. Nous pouvons proposer les destinations que nous souhaitons accompagner. Nos choix sont très souvent respectés.

Qui est ton héro dans le domaine des voyages?

Jacques-Yves Cousteau

Un evenement comique lors d`un voyage en groupe?

Récemment, en rentrant de Prague, après une pause-café, le bus est reparti. Soudain, il y a eu des cris d’hystérie, des passagères ont grimpé sur leurs sièges et une dame s’est enfermée dans les toilettes. Une attaque terroriste ? NON : une petite souris de 5 cm a embarqué à bord du car durant la pause-café. Le chauffeur s’est finalement arrêté sur un parking et nous avons débarqué la passagère clandestine.

Quel etait le plus beau compliment que tu as recu de la part d`un client?

Lors d’un voyage à Dresde, un groupe de clients m’a demandé à quelle heure je comptais me réveiller le lendemain matin. Et, le lendemain matin, 10 minutes après le réveil, le room-service a frappé à ma porte pour m’apporter le breakfast (complet) avec un petit mot de la part de ces clients : « reposez-vous encore un petit moment, vous le méritez »

Quelle a été ta plus belle experience avec Car-Tours?

Le soleil de minuit au Cap Nord, sans le moindre nuage

Quelle est ta dévise?

Rester chez soi c’est exister, voyager c’est vivre !

Quelle citation en rapport avec les voyages t`inspire?

« Un jour, vous serez plus déçu par ces choses que vous n’avez pas faites que par celles que vous avez faites. Alors larguez les amarres. Mettez les voiles et sortez du port sécurisant. Explorez ! Rêvez ! Découvrez ! » (Mark Twain)

SOUS LE SOLEIL DES GRISONS

Vous prenez 1 bonne dose de gros soleil sur fond de ciel azur, un chapelet de cimes enneigées, vous incorporez 50 passagers dans un superbe hôtel 4-étoiles de Davos, vous les maintenez à une température de 20° à 26°, vous les « enfournez » 2 jours de suite dans de légendaires trains panoramiques et, pour finir, vous ajoutez la cerise sur le gâteau : Peter, un excellent chauffeur et tout aussi talentueux musicien et vous obtenez un magnifique voyage Car-Tours (* à consommer sans modération !)

4 jours d’évasion dans un décor de rêve. Seulement 4 jours…. Nous aurions tous aimé prolonger encore un peu ce voyage tant tout était parfait.

Le trajet depuis la Romandie se déroule sans le moindre bouchon. En arrivant à l’hôtel à 15.30 heures, c’est le Directeur en personne qui monte à bord de notre car pour nous faire une visite guidée de Davos avant de nous inviter à l’apéro. Ceci n’est qu’une mise-en-bouche : le souper est à la hauteur de l’accueil ! Généreux buffet de salades suivi d’un délicieux plat et d’un succulent dessert. De surcroît, à cause de cette sapristi de crise sanitaire, nous sommes quasiment les seuls clients dans l’hôtel et avons ainsi la salle à manger et le personnel pour nous. Et la piscine ainsi que le centre de Wellness sont également à notre disposition exclusive.

Durant les 2 jours suivants, nous profitons de cette belle région que sont les Grisons. Nous commençons par Coire où nous avons un peu de temps pour savourer le soleil matinal sur l’une des nombreuses terrasses et pour permettre, à ceux qui le souhaitent, d’aller acheter la fameuse « Nusstorte », le délicieux gâteau aux noix des Grisons. Et nous montons à bord du Glacier Express qui nous emmène jusqu’à Andermatt, traversant les gorges du Rhin (justement qualifiées de « Swiss Grand Canyon », Disentis avec son imposant monastère pour finalement gravir le versant qui mène au col de l’Oberalp à 2033 mètres d’altitude. Là, la locomotive a recours à la crémaillère. Et finalement nous atteignons Andermatt où nous avons une petite heure pour nous dégourdir les jambes ou prendre un verre sur une terrasse. Lorsque nous nous rendons au car nous sommes interpellés par une délicieuse musique d’accordéon quand soudain, SURPRISE ! : c’est notre conducteur, Peter, qui nous accueille à sa façon ! En effet, Peter est non seulement un excellent chauffeur mais également un musicien (professionnel, car il a joué durant plusieurs années au « Hofbräuhaus de Las Vegas »

Le lendemain nous devons quitter l’hôtel un peu plus tôt car il ne s’agit pas de rater le Bernina Express, second point fort de ce voyage. Nous embarquons dans la petite gare de Pontresina pour un voyage de 2 :30 heures à travers des paysages époustouflants, longeant de tout près les majestueux glaciers du massif de la Bernina. Nous photographions à qui mieux mieux… ne sachant plus où donner de la tête de lacet en lacet sur ce parcours qui nous fait descendre de plus de 2’000 mètres à 500 mètres. Et nous empruntons le célèbre viaduc en spirale de Brusio avant d’atteindre enfin Campocologno, dernière station Suisse avant la frontière italienne. Et là, ça sent le sud, ça sent l’Italie. Non seulement parce que le soleil est toujours présent mais aussi parce que cette région grisonne est également italophone. Notre car nous attend pour nous conduire dans la pittoresque ville de Poschiavo où une terrasse est réservée pour nous. Au menu : des « Pizokel », une spécialité régionale qui s’apparente aux Spätzle. Un régal ! Et c’est toujours dans la même bonne humeur que nous regagnons Davos en fin d’après-midi.

Au souper, il règne comme un petit air de nostalgie…. On est bien ici et demain il faut déjà rentrer. Mais notre ami Peter vient nous mettre du baume au cœur. En effet, au moment du dessert il apparaît dans la salle à manger avec son accordéon et là : place à l’ambiance ! Nous chantons, nous dansons et prolongeons encore un peu la soirée autour d’un dernier verre.

C’était un voyage magnifique dans cette idyllique région. En plus, à cause de (ou grâce à?) un méchant virus, ce fut la Suisse pour les Européens…. (n’y voyez aucune connotation xénophobe mais il est vrai qu’en cette période très spéciale il règne un certain calme et une certaine sérénité dans ces régions souvent surpeuplées de touristes) Pour combien de temps encore ? En tous cas, je repartirais volontiers pour ce même voyage et… avec les mêmes passagers. Merci pour vos sourires et votre convivialité et : A BIENTÔT, vers d’autres horizons.

Christiane

Back To Top