skip to Main Content

Trentin & Bernina Express

Récit de voyage du 11 au 14 mai 2019 | Bus no. 19

recommander / partager

Récit de notre guide:

Snaterse-Janny-DSC_2194

Janny Snaterse

plusieurs informations

Comment es-tu devenue guide?

Toute petite déjà, je partais en vacances avec mes parents à l’étranger et ils m’ont donné le goût de bouger et de savoir plus. J’écoutais (en secret) la radio jusqu’au tard le soir, des émissions dans des autres langues qui m’ont donné l’envie de les apprendre et de les comprendre.

Quelles qualités faut-il avoir pour devenir guide professionnel ?

Le plaisir chaque fois de pouvoir partir avec les gens, de voir qu’ils sont contents et heureux et qu’ils s’amusent.

En tant que guide, quelles sont tes destinations préférées?

Je les aime tous mais j’ai dans mon cœur une grande place pour l’Italie car j’ai y travaillé longtemps. Mais quand je suis en Ecosse, ma passion se focalise de suite sur ces paysages sauvages.

Réservez mainenant votre voyage!

Trentin & Bernina Express

Voyage de 4 jours
à partir de seulement CHF 469 .—
Dates du voyage:
9. - 12. mai 2020
13. - 16. juin 2020
12. - 15. septembre 2020
26. - 29. octobre 2020

Bernina Express_Top

La vallée du soleil combinée à la fameuse transversale alpine

Au printemps ou en automne, partez avec car-tours pour un merveilleux week-end dans le Trentin-Haut-Adige, une belle région alpine particulièrement ensoleillée où nous ferons le plein de ravissants paysages, de balades romantiques au rythme des petits trains et de savoureux repas, avant de rentrer par la plus belle ligne de chemin de fer du monde!

Trentin & Bernina Express

Avec l’espoir de trouver du soleil en Italie, en ce samedi matin, et de bonne heure de Sion, nous partons via Bienne vers le Vorarlberg et le Tyrol. Par « le col de Brenner », nous arrivons en Italie au « Trentino Alto Adige ». Nous voyons depuis le col, le tremplin de saut à ski de Bergisel, remodelé en 2003 par la fameuse architecte Zaha Hadid.

Le Haut-Trentin–Adige est réparti en deux provinces : Bolzano et Trento et une région autonome avec la ville de Trente comme chef-lieu. Le Trentin est traversé par le fleuve Adige, avec à l’ouest les « Alpes rhétiques » méridionales, et à l’est les spectaculaires « Dolomites ».

La province de Trento est italophone à 60 % avec une minorité de langue allemande. La troisième langue, le ladin, est parlé par environ 5 % de la population. La province voisine de Bolzano est germanophone à 69 % de sa population. La région était autrichienne jusqu’en 1919 quand elle fut rattachée à l’Italie à l’issue de la Première Guerre mondiale. Cela explique la présence de l’architecture et la mentalité autrichienne, surtout dans la province de Bolzano. Notre sympathique hôtel se trouve dans la localité de Commezzadura, au bord du torrent Noce, à 879 mètres d’altitude dans Le Val di Sole (la vallée du soleil), embrassé par deux parcs naturels : Stelvio et Adamello-Brenta. D’ailleurs, le nom n’a aucun rapport avec le soleil ou d’anciens cultes solaires. Et tant mieux que nous tous avions le soleil dans le cœur car il pleuvait des cordes. Mais le bon repas de soir, avec un verre de vin Trentin, a fait oublier cet inconvénient.

Dimanche, nous prenons le train électrique, le « Nonstalbahn » à voie étroite de 1000 mm, direction ville de Trento, ville de langue italienne. Le centre historique est l’une des plus belles villes médiévales et de la Renaissance en Italie. Elle est restée célèbre dans l’histoire à cause du concile qui s’y est déroulé de 1545 à 1563 et qui a donné naissance au mouvement de la Contre- Réforme. Au milieu de la Piazza Duomo se trouve l’impressionnante fontaine de Neptune. Un côté de cette belle place est dominé par la cathédrale de Saint-Vigil (duomo) du 13 ème siècle et le Palazzo Pretoria, avec la Tour Vanga. A absolument ne pas manquer est le Castello del Buonconsiglio qui fut une fois le siège des évêques de Trento, maintenant transformé en un musée national. La « Trentino Guest Card », reçue à l’hôtel, nous donne des entrées gratuites. Pour les passionnés, le musée des sciences, conçu par l’architecte Renzo Piano, reste aussi à voir.

En plus, sur la belle Piazza Duomo il y avait le marché !

Au retour vers notre hôtel, nous traversons la Val de Non, avec la petite ville de Cles et le plus grand barrage d’Italie, le lac de Santa Giustina. Mais la vraie reine de la gastronomie locale est la pomme, qui est le symbole de ce territoire. Les pommes Val di Non sont enregistrées comme AOP (appellation d’origine protégée) depuis 2003, grâce à la marque déposée du consortium « Melinda ». Elles sont utilisées pour préparer le Strudel, tartes aux fruits et le délicieux jus de pommes. Sur le chemin du retour, nous voyons encore de loin les tours de ce très beau « Castel (château) Thun ». Le soir, un bon repas, avec des spécialités Trentin, nous est servi à l’hôtel. Le lendemain, et tout tranquillement à 9 h 00, nous partons en car pour un tour au Trentin, accompagné d’un guide local. Nous visitons d’abord Madonna di Campiglio, dans les « Dolomites », à 1’550 mètres d’altitude. C’est une agréable station de villégiature (hiver et été), réputée pour la piste le 3-Tre, utilisée pour les épreuves de la coupe du monde de ski alpin. Le mur final qui présente une pente à 70 % porte le nom du pilote allemand de Formule 1 Michael Schumacher. En 1889 et 1894, l’impératrice Sissi et l’empereur François Joseph on y aussi séjourné. Les « Dolomites », un magnifique territoire naturel, sont inscrites sur la liste de « l’Unesco ».

« Riva del Garda », au Nord et au bord du lac de Garde, fait encore partie de la région Trentino Alto Adige. Le climat particulièrement doux a favorisé la croissance de certaines plantes méditerranéennes dont l’olivier. On y trouve même des citronniers, phénomène remarquable à 46° de latitude nord. Avec une grande envie de rester encore plus longtemps dans cette agréable localité plus chaude, et en profitant de manger « une gelato », nous allons continuer pour la dégustation des vins. Près de ce petit, mais féérique, « lago, lac di Toblino », on nous sert dans une magnifique cantine, quatre différents vins, accompagné des produits locaux, comme deux types de fromage, salami et le bressaola.

La journée est vite passée et nous avons au retour encore le temps pour profiter de la belle piscine intérieure, salle de relaxation ou le spa. La soirée se termine par un savoureux repas aux chandelles et en musique. Et mardi, jour de départ Finalement, le soleil est là ! Juste quand il le faut. Le paysage est beau. Le parc naturel d’Adamello Brenta, le massif de montagne, porte un superbe manteau blanc. Par le col de « Tonale », Ponte di Legno, Col d’Aprica, nous arrivons dans la charmante petite ville de Tirano où le train le Bernina Express nous attend déjà.

Ce train, Le Bernina Express, circule sur une voie métrique sur le réseau du Chemin de fer rhétique, en passant par la vallée et le tunnel de l’Albula, puis par le col de la Bernina (2’253 mètres) offrant des panoramas exceptionnels sur la chaîne de la Bernina, plus haut sommet de 4000 m. Il présente également des boucles hélicoïdales près du village de Bruis. A Alp Grün (2091 mètres), il y a un arrêt de 10 minutes pour prendre des photos de ces magnifiques paysages !

Arrivé à Sankt-Moritz, on s’arrête pour manger avant de rentrer par le col de Julier et là on voit même quelques marmottes et des cerfs !

Un chaleureux merci à vous tous qui êtes venus ! Merci aussi à Rosario qui était trop content de parcourir quatre cols en un jour. Au plaisir et à la prochaine fois.

Janny

Back To Top