skip to Main Content

Toscane

Récit de voyage du 21 au 24 mai 2018 | Bus no. 22

recommander / partager

Récit de notre guide:

Crestani-Greta-500x300

Greta Crestani

plusieurs informations

Comment tu es devenue une guide?

J’ai commencé á travailler comme guide en Italie quand j’allai á l’université. J’organisai les voyages pour les courses d école et pour les retraités aussi. Après j’ai travaillé poir un incoming tour operator en Italie. Quelque année plus tard, après le demenagement en Suisse, j’ai postulé pour Car Tours et… me voilà!

Quels sont les avantages d’un voyage de «car-tours»?

C’est tous bien organisé, tu dois seulement penser á t’amuser et á profiter bien. Et en plus les gens aiment bien connaître des amis pendant le voyage.

Raconte-nous d`une experience rigolo avec un groupe?

Une fois, on rentrait d’un voyage en Toscana et á Montreux toutlemond etait très fatigué et anxieux de rétourner á la maison. Sauf que on a trouvé un sacré bouchon sur la route. Alors avec le chauffeur on a mis la musique et on a organisé un karaoke. J’ai aussi servi un peu de vin comme apéro et á la fin toutlemond chantait comme á Sanremo. Même le chauffeur a fait deux ou troi morceau. Le bouchon est passé et on s’est même pas avisé….ça a été trop drôle.

Voyages-tu également pendant tes vacances? Si oui, où vas-tu?

Un peu partout, je vais souvent en Sicile mais aussi en plusieurs destinations en Europe et parfois des long voyages cet année j’ai été à Cuba. Voyager c’est toujous magnifique!

Réservez mainenant votre voyage!

 

Hit pritanier en Toscane

5 jours de voyage dès Fr. 399.-

date de voyages en mars et avril 2020

San Gimignano Trüffelzauber Toskana TOP

A l’évocation de la Toscane, on pense immanquablement à la Tour de Pise, à Florence en tant que ville d’art renommée dans le monde entier, au Ponte Vecchio ou aux tours très caractéristiques de San Gimignano. Et on pense aussi, bien sûr, aux paysages idylliques émaillés de nombreux cyprès et oliveraies, ainsi qu’aux vignobles à perte de vue. Et si, au lieu de rêver, vous participez pour de bon à cette escapade classique en Toscane, à un prix totalement exceptionnel!

Toscane

Un séjour en Toscane au mois de mai c’est vraiment l’idéal pour avoir une idée de la beauté des couleurs et de la luxuriante végétation de cette région. Les collines sont bien verdoyantes, les arbres d’acacia, de cytise et de genet sont fleuris et partout il y a l’air agréable du printemps. Même dans les villes l’atmosphère est spéciale, pas trop froid, trop chaud non plus. Beaucoup de touristes oui, bien sûr mais finalement on ne peut pas penser d’avoir toujours l’exclusive. Et enfin, où il y a la de la place pour les autres il y en a aussi pour nous !

Le voyage en car se passe très bien et on arrive à Montecatini Terme en fin d’après-midi. Notre hôtel est vraiment un petit bijou dans le cœur de la ville et l’accueil est super. Luca et Giacomo, 2 frères, gèrent la structure depuis 20 ans. Ils sont chaleureux et attentifs à toutes les nécessités surtout que dans le groupe il y a beaucoup de choses à fêter : 7 dames valaisannes célèbrent la fin de cours de gym, pour 8 messieurs de Bienne il y a la fête de la « classe » les conscrit 1941 et 2 couples solennisent leurs 50 ans de mariage. Pratiquement j’ai un car de fêtes, ils nous manquent seulement les rubans et les flocons sur les miroirs rétroviseurs… Je demande donc de préparer la salle à manger avec des petites marques place personnalisés que j’avais écrite durant le trajet. Le service est pratiquement parfait, les vins rouges de Montalcino, Montepulciano et Scansano colorient nos verres et les gâteaux préparés soigneusement par la maman des gérants sont quelque chose d’extraordinaire. On est vraiment gâté et la journée se termine en grand bonheur.

Le lendemain on rencontre Giovanni, notre accompagnateur et on se dirige tous ensemble vers la ville de San Gimignano. A travers une route très panoramique on voit les différents paysages de la Toscane : petits villages du moyen âge avec des clochers et des tours très anciens, maisons en pierre entourées par des cipres sur le sommet de la colline, la carte postale typique de la Toscane, mais aussi vieux ponts, marécages avec des grandes oiseaux, cépages et champs de céréales. Il y a des pentes très douces qui donnent une sensation relaxante et de totale paix. On arrive dans la ville et on commence la visite guidée. Un chemin en montée nous amène à la porte principale de l’ancien village, là où commence aussi le chemin piéton. « Voilà ma porte, dit Giovanni tout orgueilleux en nous montrant la dédicace à St Jean le Baptiste… « Avec une porte ci précieuse vous perdez encore du temps à travailler ? » lui dit quelqu’un du group et tout le monde rigole bien. On parcoure la belle route des magasins jusqu’à la place principale, et, dès qu’on arrive à la citerne il commence soudainement à pleuvoir tellement fort qu’on sait plus quoi faire. Mais la solution est là. Juste à l’autre côté de la place. Un chemin très étroit nous amène dans une grande courte avec des arcades. Les petits poussins sont enfin à l’abri, on peut poser les parapluies par terre et regarder la magnifique fresque devant nous. Il a plus que 600 ans « Saint Yves est le saint patron de la justice » nous explique la guide » Il est sur sa chaire en cherchant de défendre les pauvres mais derrière la porte les riches cherchent de le corrompre. Lui il se tourne de l’autre côté et il fait en sort de pas les écouter. » On reste tous à bouche ouverte en pensant à la beauté et surtout à l’actualité de ce sujet. Chaque époque est différente mais les problèmes sont toujours les mêmes. On passe de l’autre côté des arcades et on rentre dans une petite maison où il y a une grande maquette de la ville. Elle est très soignée dans tous les détails, on voit bien les 14 tours symbole de la ville, la place principale, les portes et aussi la partie haute du château où malheureusement on ne peut pas aller à cause de la pluie. On rentre donc dans la cathédrale et on se trouve devant un vrai chef d’œuvre fait de fresques, sculptures et tableaux magnifiques. Quand on sort, comme pour magie la pluie est terminée et on peut bien profiter de notre temps libre pour gouter une bonne saucisse de sanglier avec un verre de Vernaccia, le vin blanc originaire de San Gimignano.

Le lendemain on commence notre visite à Florence par ce qui è sans doute le plus beau balcon d’Italie. Bati en 1869 par Giuseppe Poggi, « Piazzale Michelangelo » représente le plus incroyable Belvedere de la ville idéale pour prendre des superbes photos et aussi pour avoir une vue d’ensemble du berceau de la renaissance. J’explique aux passagers où passaient les anciens remparts, la fonction des églises des Franciscains et de Dominicains qui délimitent la ville à l’est et à l’ouest. Le vieux pont sur le fleuve Arno et le dôme de « Santa maria del Fiore ».

Encore une dizaine de minutes de route et on rencontre notre charmante guide Angela. Elle a hâte de nous montrer la vraie Florence, et de suite on rejoint, en passant par une rue très pittoresque le grand marché couvert de la ville. C’est un bâtiment carré, en style liberty, sur 2 étages et tout plein de magasins d’alimentation. C’est ici qu’on retrouve les produits les plus typiques et les plus frais. C’est ici que les florentins depuis de générations se rendent le matin pour faire les courses. Pour les passagers c’est une grande belle surprise de découvrir qu’au premier étage il y a un apéro prêt pour notre group. Tris di bruschette, « aglio e olio, fegatini, pomodoro fresco » et encore mozzarella di bufala et olives accompagnés par un bon verre de Chianti classico. C’est super et c’est de l’énergie pure pour affronter sans problèmes la longue promenade à la découverte de la vieille ville.

Angela est un’ encyclopédie d’information, on ne sait plus quoi regarder, il y a de l’art partout. C’est incroyable comme tout est parfaitement en harmonie. La grande cathédrale de Santa Maria del Fiore, avec le clocher de Giotto et le baptistère forment un unique complexe artistique, la Place de la Signoria nous surprend avec toutes les belles statues parmi lesquelles on ne peut pas oublier le beau David. Et encore la visite au pont Vieux, avec toutes des petites maisons coloriées qu’étaient une fois les boucheries et les pêcheries de la ville et que sont maintenant des bijouteries très élégantes. Au centre du pont on s’amuse à faire des photos de group et les autres touristes s’aperçoivent qu’on est une brigade bien gaie et veulent aussi prendre des photos avec nous.

La visite se termine dans un autre endroit très spécial pour la ville : le marché du petit cochon. Ce bâtiment du moyen âge abrite le marché du cuir et de la maroquinerie et à l’entrée il y a une fontaine de bronze en forme de sanglier. (Mais tout le monde pense qui se traites d’un cochon et de là le nom) Son museau est très abimé. On dit que s’on le caresse on reviendra bientôt à Florence. Nous aussi comme la plupart des visiteurs on a été vraiment frappé par la beauté de cette ville et on a bien sur envie d’y retourner dès que ça sera possible.

« Voilà donc un petit câlin mon petit sanglier, garde ta promise…. À bientôt Florence, à bientôt belle et poétique région de Toscane.

 

Greta Crestani

Back To Top