skip to Main Content

Tapas, vin et flamenco

Récit de voyage du 19 au 28 avril 2017 | Bus no. 20

recommander / partager

Récit de notre guide:

Arn-Frank-500x300

Frank Arn

plusieurs informations

Comment es-tu devenu guide ?

J’ai eu un faible pour les voyages très tôt, probablement transmis par mes parents qui nous faisaient découvrir des choses dès qu’ils en avaient l’occasion. Ainsi, j’ai déjà travaillé dans le tourisme dans les années 80. Un mariage et la naissance de notre fille m’ont fait changer d’orientation professionnelle, mais j’ai retrouvé mes « premières amours » quelques années plus tard.

Qu’aimes-tu en particulier à propos de cette activité ?

On apprend toujours des nouvelles choses, même si on croît bien connaître un endroit ! L’indépendance me tient particulièrement à cœur et naturellement, le contact avec une clientèle et des prestataires aussi variés et enrichissants me fascine particulièrement.

Qu’est-ce qui distingue Car-Tours d’autres agences de voyages ?

Le fait d’avoir systématiquement un guide-accompagnateur de A-Z sur tous les voyages, et un rapport qualité – prix quasi imbattable !

Qu’aimes-tu au sujet de tes responsabilités en tant que guide pour Car-Tours ?

Selon les programmes, nous avons une grande autonomie dans nos décisions, et le bon déroulement d’un voyage avec des clients satisfaits repose énormément sur l’ouverture d’esprit, la bonne humeur et la parfaite collaboration de l’equipe guide – chauffeur de bus.

Quelle destination en Europe est ta préférée et pourquoi ?

J’avoue avoir un petit faible pour les destinations chaudes du sud : Espagne, Portugal, Italie et ses îles, France du Sud, Grèce, Turquie etc – car la philosophie de vie dans ces pays me correspond à 99 %.

Trois choses, qui sont essentielles à chaque voyage ?

Il y en a tant : flexibilité, une bonne dose d’humour, savoir s’adapter à chacun, une excellente organisation, savoir s’imposer, la passion pour faire partager et transmettre la beauté d’un endroit et bien sûr une résistance au stress à toute épreuve !

Quelle a été ta meilleure expérience avec Car-Tours ?

Il y en a beaucoup, mais la meilleure ? Quand les participants nous disent que le voyage était une parfait réussite et qu’ils reviendront avec plaisir sur un autre !

Quels autres voyages t’inspirent ?

Toutes les nouveautés dans nos programmes me tentent énormément, peu importe d’ailleurs la destination, car c’est toujours un challenge de partir avec le tout premier groupe, et puis bien-sûr aussi toutes les destinations ou endroits que je n’ai pas encore eu l’occasion de découvrir moi-même !

Réservez mainenant votre voyage!

Rioja & Pays Basque

6 jours de voyage dès Fr. 1799.-

23 au 28 avril 2020

Rioja San Sebastian 800x500

Que diriez-vous de participer à une belle escapade à travers le Pays Basque, une région au sommet de la gastronomie mondiale pour les gourmets et amateurs de bonne chère?

Tapas, vin et flamenco

Olé y vamos !!! C’est parti en compagnie de 31 convives pour un tour d’Espagne, en passant par les plus beaux endroits que ce pays formidable puisse offrir ! Départ très matinal à bord de notre magnifique bus Zerzuben flambant neuf (il vient d’être immatriculé et n’a que 3’700 kms au compteur !) depuis Martigny jusqu’à Genève (eh oui, pour une fois, ce sont les Genevois qui peuvent dormir un peu plus longtemps) en compagnie d’Egon jusqu’à Montélimar, ou son collègue Alex monte pour prendre le relais. Première pause-café à Montélimar, qui permet à tous de faire un peu connaissance et d’alourdir les valises de quelques kilos de nougats… Accompagnés par un magnifique soleil, nous poursuivons jusqu’à près de Toulouse pour le repas de midi. La première journée est longue et nous arrivons finalement vers 19.30 à San Sebastian, première étape de ce périple.

Après une bonne nuit de sommeil, nous continuons vers Bilbao, où nous visitons le fameux musée Guggenheim. Rien que l’architecture du bâtiment vaut un détour. Et sur ses murs est accrochée une véritable fortune en forme de tableaux de nombreux artistes mondialement connus, comme Warhol, Picasso, Dahli, Pollock et bien d’autres. Pour nous remettre de nos émotions, rien de mieux qu’une petite dégustation sympathique dans un domaine magnifique au milieu du fameux vignoble « Rioja ». Dans les entrepôts, il y a des milliers de tonneaux – de quoi abreuver une cohorte d’assoiffés pour des décennies – c’est impressionnant ! Le lendemain, nous sommes dans la pittoresque ville de Burgos, ou un tour à pied, orchestré par le génial guide local Luis, enchante tout le monde. Quelle belle ville et quelle cathédrale !!! Pour compléter agréablement la journée, nous nous offrons une visite guidée dans la très belle ville de Salamanca, connue entre autres pour l’une des universités les plus anciennes d’Europe. Notre voyage nous emmène de plus en plus vers le sud, en direction de la capitale. Mais en cours de route, arrêt dans la petite ville d’Avila. Une découverte magnifique : le centre-ville est quasi entièrement entouré d’une enceinte en parfait état. A l’intérieur, des maisons bien conservées, des petites places cachées et plein de cafés sympas pour goûter à la « dolce far niente » façon espagnole. Nous regrettons presque ne pas avoir prévu une halte plus longue, car beaucoup de restaurants typiques auraient parfaitement fait l’affaire pour le repas de midi. En début d’après-midi, nous arrivons à notre hôtel à Madrid, qui sera notre base pour les deux prochaines nuits. Comme il est très bien situé, tous profitent de faire les premières découvertes à pied. Le soir, arrêt au « Museo de Jamon ». Non non : il ne s’agit pas du tout d’un musée, mais bel et bien d’un restaurant espagnol, ou on vous sert un excellent jambon serrano, qui fond sur la langue – miam!

Au matin suivant, la très sympathique et souriante Rosario nous attend pour un tour de ville à pied, qui nous montre toutes les facettes de cette ville fascinante : les marchés, les palais et églises cachés, le quartier du flamenco, le palais royal, les artères commerçantes et bien-sûr la magnifique Plaza Mayor. Place ensuite à du temps libre, ou chacun peut s’adonner à son passe-temps favori ou goûter les fameux tapas dans l’un des nombreux bistrots spécialisés. Nous poursuivons notre route vers Cordoba – pourvu qu’il ne pleuve pas. Mais le soleil continue à briller ! Un tour de ville à pied en compagnie de Maria nous montre cette ville attachante, ou l’influence mauresque se fait sentir à tous les coins de rue, aussi bien dans la « Mezquita » légendaire et impressionnant palais-cathédrale espagno-arabe que dans les quartiers tortueux qui font penser à des médinas en Afrique du Nord. Comme notre hôtel est idéalement situé à seulement 15 minutes à pied, certains profiteront de faire un autre tour après le repas du soir, avec une illumination qui met bien en valeur les bâtiments de l’autre côté de la rivière. Le lendemain, un point-phare de notre voyage nous attend : la fameuse Alhambra et le Generalife à Granada. Mais il faut les mériter : les horaires d’entrées sont tirés au sort et notre groupe a tiré le « mauvais lot », on doit y être à 08.30 heures. Donc départ à 06.00 heures de Cordoba, en compagnie d’un petit-déjeuner pique-nique (Alex adore pour les miettes !!!). Mais l’Alhambra vaut bien cette peine et tout le monde est enchanté ! Ce n’est pas pour rien qu’on dit en Espagne : « Si tu meurs sans avoir vu l’Alhambra, tu n’as pas vraiment vécu ». Du temps libre nous permet ensuite de découvrir la ville à pied, car une nouvelle fois, notre hôtel est à 15 minutes seulement du centre. Le soir, place à une très belle sortie : à bord de 2 minibus (nous allons comprendre rapidement pourquoi) nous sillonnons les ruelles étroites des vieux quartiers de Granada – notre grand bus ne ferait pas les 100 premiers mètres sans rester coincé – et faisons une halte et petite promenade sur le promontoire en face de l’Alhambra. La vue y est féerique et nous saisissons toute la splendeur de ce que nous avons visité dans la journée. Mais vamos : le Flamenco nous attend ! Dans une maison troglodyte se trouvant dans le quartier même ou le Flamenco a pris ses origines, nous assistons à un bon spectacle, en sirotant un verre de vino. Le temps file à une vitesse incroyable et nous sommes déjà dans la 8ème journée de notre aventure ibérique. Après quelques 500 kilomètres de route, qui nous mènent le long de la Sierra Nevada avec ses sommets enneigés et à travers des hauts plateaux fertiles, plantés de milliers d’oliviers, d’orangers et de citronniers, nous arrivons à Valencia, 3ème plus grande ville du pays, ou un tour en bus et à pied en compagnie de Juan nous montre l’essentiel : les nouveaux quartiers scientifiques et très futuristes, mais aussi le vieux Valence avec son marché pittoresque, ses ruelles et bien-sûr la fameuse bourse de la soie. On aimerait bien passer encore un peu plus de temps dans cette ville !

9ème jour : tous les espoirs de recevoir notre nouvel essuie-glace s’envolent définitivement – et il pleut pour la première fois depuis le début du voyage…. ayayay caramba ! Alex prend son courage à deux mains et se lance, car nous n’avons pas vraiment le choix. Heureusement, la pluie est relativement faible et nous arrivons sans encombre à la fameuse cave de Freixenet. La petite entreprise – familiale à l’origine – est devenue l’un des plus importants producteurs de vin mousseux au monde. Les caves sont tellement impressionnantes que nous prenons carrément un petit train souterrain pour finir la visite. Après une dégustation, certains profiteront de l’offre alléchante pour étoffer leur cave à la maison. Quelques kilomètres plus loin, le dernier highlight du voyage pointe son nez : Barcelone, la 2ème plus grande ville espagnole ! Tour de ville en bus et à pied, accompagné par la senora Montserrat. Nous voyons de près le stade olympique, le port avec ses téléphériques, la fameuse cathédrale excentrique de Gaudi (en construction depuis plus de 100 ans – mais qui devrait être terminée pour le 100ème anniversaire de la mort de l’artiste en 2026), les Ramblas, les palais de la vieille ville et bien plus encore. Une mégalopole bien fascinante qui vaut toujours une visite !

Le lendemain, il règne une certaine nostalgie à bord, car c’est (déjà ???) la journée retour en Suisse. Malgré cela, je ne vois que des sourires sur tous les visages – n’avons-nous pas simplement passé une dizaine de jours géniaux à la découverte d’un pays aussi divertissant que fascinant, extrêmement riche en culture, traditions et paysages ? Et comme déjà dit : si tu n’as pas vu l’Alhambra dans ta vie.

Un grand merci à toute l’équipe ainsi qu’à Alex pour votre bonne humeur et au plaisir de vous retrouver bientôt pour la découverte d’un autre coin fantastique !

Frank

Back To Top