skip to Main Content

Symphonie des îles grecques

Récit de voyage du 23 avril au 5 mai 2018 | Bus no. 31

recommander / partager

Récit de notre guide:

Arn-Frank-500x300

Frank Arn

plusieurs informations

Comment es-tu devenu guide ?

J’ai eu un faible pour les voyages très tôt, probablement transmis par mes parents qui nous faisaient découvrir des choses dès qu’ils en avaient l’occasion. Ainsi, j’ai déjà travaillé dans le tourisme dans les années 80. Un mariage et la naissance de notre fille m’ont fait changer d’orientation professionnelle, mais j’ai retrouvé mes « premières amours » quelques années plus tard.

Qu’aimes-tu en particulier à propos de cette activité ?

On apprend toujours des nouvelles choses, même si on croît bien connaître un endroit ! L’indépendance me tient particulièrement à cœur et naturellement, le contact avec une clientèle et des prestataires aussi variés et enrichissants me fascine particulièrement.

Qu’est-ce qui distingue Car-Tours d’autres agences de voyages ?

Le fait d’avoir systématiquement un guide-accompagnateur de A-Z sur tous les voyages, et un rapport qualité – prix quasi imbattable !

Qu’aimes-tu au sujet de tes responsabilités en tant que guide pour Car-Tours ?

Selon les programmes, nous avons une grande autonomie dans nos décisions, et le bon déroulement d’un voyage avec des clients satisfaits repose énormément sur l’ouverture d’esprit, la bonne humeur et la parfaite collaboration de l’equipe guide – chauffeur de bus.

Quelle destination en Europe est ta préférée et pourquoi ?

J’avoue avoir un petit faible pour les destinations chaudes du sud : Espagne, Portugal, Italie et ses îles, France du Sud, Grèce, Turquie etc – car la philosophie de vie dans ces pays me correspond à 99 %.

Trois choses, qui sont essentielles à chaque voyage ?

Il y en a tant : flexibilité, une bonne dose d’humour, savoir s’adapter à chacun, une excellente organisation, savoir s’imposer, la passion pour faire partager et transmettre la beauté d’un endroit et bien sûr une résistance au stress à toute épreuve !

 

Quelle a été ta meilleure expérience avec Car-Tours ?

Il y en a beaucoup, mais la meilleure ? Quand les participants nous disent que le voyage était une parfait réussite et qu’ils reviendront avec plaisir sur un autre !

Quels autres voyages t’inspirent ?

Toutes les nouveautés dans nos programmes me tentent énormément, peu importe d’ailleurs la destination, car c’est toujours un challenge de partir avec le tout premier groupe, et puis bien-sûr aussi toutes les destinations ou endroits que je n’ai pas encore eu l’occasion de découvrir moi-même !

Réservez mainenant votre voyage!

Symphonie des îles grecques

14 jours de voyage dès Fr. 2899.-

dates de voyage du 23 avril au 6 mai 2020

Griechenland

Nous avons le plaisir de vous présenter la version remaniée de notre voyage en Grèce – un circuit fantastique très apprécié, au cours duquel nous prenons le temps de découvrir la Grèce telle qu’on l’aime, avec tout ce qui la rend si exceptionnelle – ses nombreux trésors hérités de l’Antiquité et ses îles, toutes plus belles les unes que les autres.

Symphonie des îles grecques

Un pays de rêve et des découvertes fantastiques – voilà ce qui nous attend pendant les 13 jours qui viennent. Nous sommes 38 en provenance de toute la Romandie pour participer à cette aventure palpitante en ce beau jour de printemps. Nous montons à bord d’un magnifique bus neuf. Il n’a que 4000 kilomètres au compteur et c’est seulement son deuxième voyage. En compagnie d’Alois, nous filons en direction de l’Italie, avec un arrêt sympa dans un restaurant typiquement local pour un bon repas de midi. Déjà, les premiers contacts se nouent et des fou-rires se font entendre – ça promet pour la suite ! Nous poursuivons vers Milan, puis Bologna et avons bientôt la ville de Rimini devant nous, notre première étape. Certains se laissent tenter par un Apérol-Spritz avant le repas du soir, puis dodo pour être en forme pour le lendemain.

Ce matin, nous avons un nouveau « maître » à bord : c’est en compagnie de notre chauffeur Dominique que nous ferons ce voyage à partir de maintenant. Dans l’immédiat, nous montons les routes sinueuses pour un arrêt dans le 5ème plus petit pays au monde : la Republicca di San Marino avec sa capitale magnifique. Un tour à pied dans les ruelles étroites nous permet d’admirer des bâtiments splendides et de profiter d’une superbe vue jusqu’à Rimini et la mer. Continuation vers Ancona et son port, ou nous embarquons sur un ferry de la Anek-Lines, qui nous emmènera en 24 heures jusqu’à Patras, la grande ville portuaire des Péloponnèse en Grèce. A bord, l’ambiance est détendue et tout le monde profite d’une traversée très tranquille et ensoleillée. Certains se choppent même un mini coup de soleil J A huit heures du matin (mais tous ne sont pas encore levés – et c’est normal, car finalement ils sont quand-même en vacances, non ?) le bateau fait une escale à Igoumentiza, et nous apercevons l’ile de Corfu. Bien relaxé, nous débarquons à Patras. Grèce – nous voilà !!!

Un splendide trajet le long de la côte du golfe de Corinthe nous mène à un point de vue à côté d’un des ponts qui enjambent le fameux canal de Corinthe. Ouvert en 1892, il accueille chaque année près de 12000 bateaux. Bien-sûr, nous traversons à pied le pont, qui passe à 70 mètres au-dessus de l’eau. Les appareils photos chauffent pour immortaliser la vue spectaculaire sur ce chef-d’œuvre. Nous finissons la journée en prenant nos quartiers à Athènes dans l’hôtel Stanley. Ceux qui ont profité de la belle terrasse sur le toit de l’hôtel ont déjà aperçu de loin le symbole de la ville : le Panthéon sur la colline de l’Acropole. Mais ce matin, nous allons voir cela de plus près. Après un tour en bus, qui nous fait découvrir certains quartiers, le parlement ainsi que l’antique stade olympique – ce même stade où ont eu lieu les premiers jeux olympiques de l’ère moderne en 1894 – nous débarquons sur la colline d’Acropolis. Il y a un monde fou, car nous ne sommes évidemment pas les seuls à vouloir grimper tout en haut pour ces temples fascinants et savourer la vue sur quasi toute la ville d’Athènes. Après, quartier libre pour se délecter dans l’une des nombreuses tavernes du pittoresque quartier de la Plaka. Les spécialités grecques sont succulentes et nombreuses, nous n’avons que l’embarras du choix : Khoriatiki (la fameuse salade grecque) Melinzanosalata (caviar d’aubergines) le magnifique Tzatziki (yaourt, concombres et ail – miam, slurp !) ou encore des poulpes grillés par exemple en entrée, puis moussaka (attention : c’est très costaud et bourratif !), aubergines, tomates ou poivrons farcis, des Dolmades (feuilles de vigne farcis), un bon souvlaki (brochettes), des Keftedes (boulettes de viande hachée) ou un bon psari (poisson) ne sont que quelques idées, mais la liste est loin d’être complète ! Et on accompagnera le tout avec un excellent verre de vin blanc, ou encore avec un verre de Retsina, le fameux vin résiné. Et pour finir, pourquoi pas un petit (ou grand…) yaourti me meli, un yaourt au miel ? C’est simplement délicieux ! Kali orexi – bon appetit !!!

Réveil de bonne heure ce matin, car le bateau part à 07.25 du Pirée pour rejoindre Santorini, certainement une des iles les plus spectaculaires de la Grèce. En approchant cette montagne volcanique, on croirait voir des sommets enneigés, mais en réalité, ce sont des maisons serrées les unes contre les autres, toutes peintes en blanc et accrochées tout en haut de la caldera, qui plonge presque verticalement dans la mer. En compagnie d’Alexandra, nous montons en haut par une petite route étroite et Dominique a quelques sueurs froides pour négocier certains virages, malgré la température de 27 dégrées… Mais tout se passe bien et nous sommes ravis de visiter quelques villages typiquement grecques comme on les trouve dans les beaux livres de voyages ou de photos : Pyrgos, Oia et Akrotiri. Notre hôtel est conçu comme un mini-village, et nous nous régalons avec un repas authentique, servi autour de la piscine. Un moment de pur bonheur ! Le site archéologique d’Akrotiri nous attend le lendemain – et c’est un « must » pour tout visiteur de Santorini. On ne peut être que scotché par l’ingéniosité avec laquelle cette ville a été bâtie il y a si longtemps. Et elle est remarquablement bien conservée dans certaines parties, car elle a été enfouie dans la terre pendant très longtemps avant sa découverte. Nous terminons notre séjour à Santorini avec du temps libre pour un bon repas dans le village de Fia. C’est une occasion unique aussi pour prendre des photos à couper le souffle – la vue porte très loin et une grande partie du cratère (sous la mer) et de la caldera est visible. C’est un endroit qu’il faut avoir vu au moins une fois dans la vie !!!

Départ pour l’ile de Naxos, un trajet agréable et ensoleillée d’environ 2 heures. Le lendemain, nous sommes accueillis par Stefania pour nous montrer cette ile complètement différente : ici tout est très vert et les paysages beaucoup moins abruptes qu’à Santorini. Nous roulons vers le centre de l’ile et nous nous arrêtons à Damalas, un petit village qui nous surprend avec un ancien moulin à huile, puis c’est au tour d’un potier de nous montrer comment il fabrique de très belles céramiques. Les cartes de crédits chauffent à blanc à la fin de la visite… Une dégustation de Kitron (liqueur de citron) et d’Ouzo dans le beau village de Chalki, une belle église à Moni, et c’est le repas dans le village très mignon d’Apeirantos. Au retour, arrêt photo sur un col, d’où la vue s’étend sur les deux côtes de Naxos, puis petite balade à pied pour voir l’un des 3 Kouros de l’île, ces statues d’hommes surdimensionnées. Celui-là n’est pas le plus grand, mais il mesure quand-même dans les 5 mètres ! Le soir, nous sommes attendus dans une taverne à Naxos-ville près du port. Nous passons une soirée très conviviale autour d’un bon repas grecque, accompagné par des musiciens et danseurs, qui nous présentent leurs danses traditionnelles. A la fin du spectacle, bon nombre d’entre nous se retrouvent aussi sur la piste de danse – génial ! Nous rentrons dans notre bel hôtel et tous sont enchantés de la journée réussie que nous venons de passer.

Ce matin, un peu de dolce-far-niente s’impose : un bon petit-déjeuner tardif, puis c’est le départ pour Naxos-ville. Les gens ont amplement le temps de profiter des nombreuses terrasses de ce port agréable, de visiter la vieille ville et la forteresse à deux pas, de faire du shopping (les cartes de crédits chauffent encore…) et de savourer un bon petit plat (d’excellentes sardines grillés ??) avant de monter dans le bateau, qui nous emmène à notre prochaine destination, l’ile de Paros. Notre hôtel est dans le style typiquement grecque, et comme c’est le premier jour d’ouverture cette année, la patronne nous offre un verre d’Ouzo après le repas. Merci!

En pleine forme pour un tour guidé d’une demi-journée avec Filede, qui connaît très bien cette ile fascinante, mais qui nous prend parfois un peu trop pour des gamins, car elle a une peur bleue de perdre quelqu’un… Mais tout se passe à merveille et nous faisons une nouvelle fois quelques belles découvertes, à commencer avec Paroikia et son quartier de belles maisons phéniciennes, puis c’est au tour du village de Lefkes avec ses jolies maisons et ruelles délicieusement tortueuses, puis nous finissons en beauté dans le très pittoresque port de pêche Naoussa, qui offre largement assez de sujets pour quelques belles photos. Nouvelle journée : le bateau pour le Pirée a du retard, alors nous profitons pour siroter un café au soleil. La traversée est belle – nous n’avons toujours pas vu tomber une goutte de pluie depuis le début de notre périple. Avec Afroditi, qui nous attend à l’arrivée au Pirée, nous prenons la direction de Corinthe, puis traversons le canal pour longer une très belle côte jusqu’à Epidaurus, légendaire théâtre des Péloponnèse. Comme nous avons un peu de retard à cause du bateau, le théâtre nous appartient, et il est splendide au coucher du soleil !! L’acoustique y est exceptionnelle – nous faisons le test en montant tout en haut dans la dernière rangée : un cœur improvisé par quelques mâles de notre groupe s’entend parfaitement bien, et nous percevons même le son d’une pièce de monnaie qu’ils laissent tomber au milieu de la scène !

La dernière journée sur sol grecque nous réserve encore des belles visites, d’abord avec la très mignonne zone piétonne de Nafplio, puis la forteresse et la « tombe de Agamemnon » à Mykene. Il est temps de se remettre en route, si nous ne voulons pas rater le bateau à Patras (en fait, nous aimerions bien le rater un tout petit peu, car nous nous sentons tellement bien en Grèce…) Mais bon : faut rester raisonnable ! Un dernier arrêt à Aigio pour un repas, puis embarquement à destination d’Ancona. Encore une belle traversée sous le soleil, et dernière nuit à Rimini – ainsi, la boucle est bouclée !

Le retour se fait dans la bonne humeur et les adieux chaleureux entre tous les participants provoquent presque certainement un petit pincement au cœur chez chacun. N’avons-nous pas simplement passé un séjour formidable dans ce pays extraordinaire qu’est la Grèce ?

Merci infiniment à vous tous d’avoir partagé cette expérience unique avec nous, merci pour votre bonne humeur, pour votre optimisme, vos rires et votre gentillesse.

Ce serait avec grand plaisir que je vous retrouverai pour une nouvelle aventure. Un grand merci également à toi Dominique – tu as été hellénique (pardon : héroïque !)

Avis aux nombreux gens qui nous lisent sur notre site internet : si ce voyage vous inspire, je ne peux que vous le recommander très chaudement, mais ne tardez pas à réserver : il y a un seul voyage par an, et les places sont limitées.

 

Yasou – Frank

Back To Top