skip to Main Content

Superbes camélias en fleurs en Toscane

Récit de voyage du 22 au 25 mars 2018 | Bus no. 2

recommander / partager

Récit de notre guide:

Arn-Laesser_Christiane_DSC_1578

Christiane Arn-Laesser

plusieurs informations

Comment es-tu devenue guide-accompagnatrice de voyages?

J’ai déjà travaillé dans le tourisme durant les années 80. Suite à mon mariage et la naissance d’un bébé, je me suis sédentarisée et j’ai travaillé dans un bureau. Maintenant le bébé est grand et j’ai de nouveau le temps ET LA CHANCE, d’exercer le plus beau métier du monde.

Qu`est-ce qui te plaît particulierement dans ce metier?

Le contact avec les gens ! L’organisation, les situations imprévues et parfois cocasses…
L’improvisation de dernière minute représente un challenge qui me plaît énormément. Sans les imprévus, un voyage serait un peu monotone, non ?

Qu`est-ce que tu caracterise en tant que guide?

L’optimisme et l’enthousiasme que je peux transmettre à mes passagers.

Quels sont les avantages vois- tu dans un voyage en groupe?

Beaucoup d’avantages : Les gens voyagent l’esprit libre : tout est organisé, ils sont encadrés. Ils peuvent profiter des paysages durant le trajet plutôt que de se concentrer sur la conduite de leur propre voiture. Ils ne perdent pas de temps à chercher leur chemin, à acheter des billets, etc ET, généralement, il règne une bonne ambiance dans le groupe. Beaucoup de personnes se font de nouveaux amis durant ces voyages.

Qu`est-ce qui te plait le mieux dans tes tâches chez car-tours?

Beaucoup d’autonomie sans toutefois nous sentir isolés ou délaissés! Même à l’autre bout du monde, nous savons que nous pouvons compter sur le support de Car-Tours, 24h/24h en cas de problème. Nous disposons de toutes les informations nécessaires et utiles et les voyages sont très bien organisés. Et…. Nous pouvons proposer les destinations que nous souhaitons accompagner. Nos choix sont très souvent respectés.

Qui est ton héro dans le domaine des voyages?

Jacques-Yves Cousteau

Un evenement comique lors d`un voyage en groupe?

Récemment, en rentrant de Prague, après une pause-café, le bus est reparti. Soudain, il y a eu des cris d’hystérie, des passagères ont grimpé sur leurs sièges et une dame s’est enfermée dans les toilettes. Une attaque terroriste ? NON : une petite souris de 5 cm a embarqué à bord du car durant la pause-café. Le chauffeur s’est finalement arrêté sur un parking et nous avons débarqué la passagère clandestine.

Quel etait le plus beau compliment que tu as recu de la part d`un client?

Lors d’un voyage à Dresde, un groupe de clients m’a demandé à quelle heure je comptais me réveiller le lendemain matin. Et, le lendemain matin, 10 minutes après le réveil, le room-service a frappé à ma porte pour m’apporter le breakfast (complet) avec un petit mot de la part de ces clients : « reposez-vous encore un petit moment, vous le méritez »

Quelle a été ta plus belle experience avec Car-Tours?

Le soleil de minuit au Cap Nord, sans le moindre nuage

Quelle est ta dévise?

Rester chez soi c’est exister, voyager c’est vivre !

Quelle citation en rapport avec les voyages t`inspire?

« Un jour, vous serez plus déçu par ces choses que vous n’avez pas faites que par celles que vous avez faites. Alors larguez les amarres. Mettez les voiles et sortez du port sécurisant. Explorez ! Rêvez ! Découvrez ! » (Mark Twain)

Réservez mainenant votre voyage!

 

Hit printanier en Toscane

5 jours de voyage dès Fr. 399.-

date de voyages en mars et avril 2020

Fantastisches Florenz 800x500

A l’évocation de la Toscane, on pense immanquablement à la Tour de Pise, à Florence en tant que ville d’art renommée dans le monde entier, au Ponte Vecchio ou aux tours très caractéristiques de San Gimignano. Et on pense aussi, bien sûr, aux paysages idylliques émaillés de nombreux cyprès et oliveraies, ainsi qu’aux vignobles à perte de vue. Et si, au lieu de rêver, vous participez pour de bon à cette escapade classique en Toscane, à un prix totalement exceptionnel!

Superbes camélias en fleurs en Toscane

L’hiver 2017/18 fut long ! Il perdure encore et toujours, et tout le monde est impatient de pouvoir enfin passer à l’été, ranger ses « doudounes » et voir grimper un mercure qui a trop souvent sombré sous la barre du degré Zéro. Alors voilà qui est fait : une joyeuse troupe de Romandie a décidé de bouder la grisaille et le froid en ce début de printemps ! Et ils ont eu raison.

En ce 22 mars, 2ème jour du printemps : direction la Toscane, ses collines agrémentées de cyprès, sa douceur de vivre, ses villages fièrement perchés, ses belles villes médiévales….

Nous faisons une courte pause-café au Relais du Grand-Saint Bernard où nous sommes tous ébouriffés par le traditionnel vent qui souffle par ici. Puis c’est parti direction Tunnel du Grand St. Bernard! Aux commandes du car, notre Chauffeur Alex nous donne plein d’informations intéressantes sur cette région, ses traditions, ses spécialités. Et c’est un vrai bonheur de découvrir cette région sous un soleil qui règne sur un ciel sans le moindre nuage. Après le Val d’Aoste, nous traversons le Piémont et rejoignons la côte Ligure où les Alpes se jettent pratiquement dans la Méditerranée. Un grand cri de bonheur jaillit dans le car : « OH, la mer ! » Oui, elle est là, la belle bleue. Et nous la longeons jusqu’au niveau de la station balnéaire de Viareggio, en passant devant les Alpes Apuanes et leurs carrières de marbre. Là, nous bifurquons à l’intérieur des terres toscanes, direction Montecatini Terme. Cette mignonne station thermale nous accueille sous 13° vers 18 heures. Nous prenons possession de nos chambres et nous nous retrouvons au bar de l’hôtel pour un apéro convivial avant de passer à table. Puis, au dodo, car nombreux d’entre nous se sont levés très tôt ce matin et il s’agit d’être en forme, demain, pour partir à la découverte de la Toscane.

Jour 2 : après un bon petit-déjeuner, nous voici partis avec notre charmante et sympathique guide locale, Barbara, en direction de l’un des plus beaux villages perchés : Montecarlo. Rien à voir avec la Principauté de Monaco. Nous sommes au coeur de la Toscane, dans un tout petit village surmonté d’une forteresse depuis laquelle nous profitons d’un panorama majestueux sur les reliefs vallonnés.

Un peu de temps libre nous permet de sillonner les étroites ruelles de Montecarlo, d’y déguster un bon café, d’y acheter quelques cartes postales et soudain il est presque midi. Nous ressentons comme un « p’tit creux » et ça tombe bien : c’est justement l’heure d’embarquer de nouveau à bord de notre car qui nous conduit jusqu’à un splendide domaine Agriturismo, la « Fattoria Poggio » où nous allons déguster 6 sortes de vins, blancs et rouge, accompagnés d’une « petite collation ». En fait de « petite collation », il s’agit d’un vrai repas : des olives, des tomates sèchées, des bruschette, de la charcuterie, du pain à l’ail. Arrive ensuite la « Pasta », la vraie de vraie, cuisinée par la patronne (et on nous en ressert à volonté). Puis le dessert. Puis le café. Et, pour digérer tout ça, un verre de Grappa ! L’ambiance est à son paroxysme , lorsque nous quittons ce « Pays de Cocagne » en direction de la splendide Villa Torregiani. Cette Villa qui se dresse au milieu d’un majestueux jardin français, agrémenté de buis, de bassins et de Camélias. Hélas, cet hiver glacial n’a pas épargné les plantes et les Camélias ont un peu de retard dans leur floraison. Mais qu’à cela ne tienne, la promenade dans cette jolie villa nous permet de prendre l’air – et de reprendre nos esprits après les agapes du midi ! Nous retournons à l’hôtel. Il est seulement 17h30, il fait bon (encore 13°), les rues commerçantes de Montecatini sont animées. Nous allons donc explorer cette charmante petite ville, prendre un verre sur l’une des nombreuses terrasses ou faire un tour sur la Grande Roue, manège nous offrant une superbe vue sur la ville et les alentours.

Jour 3 : Aujourd’hui, nous allons à Lucca. Y a-t-il ville plus charmante en Toscane ? De dimension humaine (70’000 habitants), Elle est connue pour ses murs d’enceinte Renaissance parfaitement conservés qui entourent son centre-ville historique et ses rues pavées. Les larges rues bordées d’arbres le long des remparts du XVIe et XVIIe siècle sont très appréciées pour la promenade et le cyclisme. On y trouve aussi la Casa di Puccini, maison natale du grand compositeur d’opéra. Et surtout, la ravissante Piazza Anfiteatro bordée de cafés, restaurants, et où il fait si bon de se prélasser au soleil de ce printemps naissant. Et enfin, il est l’heure de partir vers Sant’Andrea di Compito, là où se tient chaque année la foire aux Camélias. Et là, nous en prenons plein les mirettes : des rouges, des blancs, des jaunes. Et ils semblent avoir moins souffert du gel que dans d’autres régions. Tant et si bien, qu’une bonne partie des clients décident d’en acheter un plant (ou deux) qu’ils vont rapporter en Suisse à bord de la soute de notre car et soudain.

Jour 4 : après une courte nuit (car nous passons à l’heure d’été et que nous quittons Montecatini à 07.00), nous voici sur le chemin du retour. Un dernier diner ensemble dans une auberge du Val d’Aoste nous permet d’échanger nos adresses. On se promet de se revoir sur un prochain voyage, vers d’autres horizons. Au fil des arrêts, les amis de Neuchâtel, Yverdon, Fribourg, Martigny, Montreux, Lausanne et Genève quittent le bus, emportant leurs valises, leurs cartons d’huile d’olive et de vin toscan, et toutes les autres spécialités achetées durant ces derniers jours. Sans oublier, bien sûr, les…. CAMELIAS (qui ont bien survécu au voyage dans la soute : « même pas mal ! » )

Je vous remercie, mes 39 « anges » pour votre bonne humeur, votre sourire, votre gentillesse et je me réjouis d’ores et déjà de vous retrouver sur un autre voyage.

Entre temps, je vous souhaite Joyeuse Pâque.

Christiane

Back To Top