skip to Main Content

Salzbourg, Munich et Innsbruck

Récit de voyage du 15 au 18 juin 2017 | Bus no. 16

recommander / partager

Récit de notre guide:

Vakkuri-Madeleine-1

Madeleine Vakkuri

Réservez mainenant votre voyage!

Avent & circuit romantique en train à vapeur

4 jours de voyage dès Fr. 539.-

26. - 29. novembre 2020

Salzburg 800x500

Un de nos voyages de l’Avent préférés – très prisé des connaisseurs et des âmes romantiques – effectue son grand retour dans notre palette d’offres! Ce circuit à la découverte des beaux marchés de Noël salzbourgeois semble comme sorti d’un livre d’images! Au programme, en plus des marchés de Noël, de sympathiques excursions en bonne compagnie à bord des petits trains à vapeur nostalgiques du Land de Salzbourg, au coeur de magnifiques paysages d’hiver.

Salzbourg, Munich et Innsbruck

De bon matin, les participants de Genève sont au rendez-vous. Parmi eux, des visages familiers rencontrés lors d’un précédent voyage Car tours. Départ dans la bonne humeur vers Lausanne et Neuchâtel où d’autres participants nous attendent. Thomas, notre chauffeur Zerzurben, souhaite la bienvenue à bord, donne quelques informations sur le fonctionnement de son car et nous voici en route vers la belle Autriche. Le trafic est dense dans la région de Zurich, les langues se délient, les commentaires vont bon train et les rires fusent. Finalement, un coup d’œil sur le lac de Constance et déjà la frontière est franchie. Nous sommes dans le Land du Voralberg situé tout à l’ouest de l’Autriche. Il ressemble étrangement à la Suisse, ses habitants parlent un dialecte proche du suisse allemand et il est souvent mentionné que plus de 50% de sa population voudrait rattacher le Land à la Suisse! Le tourisme mais aussi la production d’électricité, d’origine principalement hydraulique, sont les secteurs-clé de l’économie du Vorarlberg. Le Vorarlberg est désormais autonome en énergie et vend même cette énergie verte à l’Allemagne, à la Suisse et à d’autres Länder autrichiens. Le tunnel étant fermé, nous empruntons le superbe col de l’Arlberg (1793 m) qui relie la région du Vorarlberg au Tyrol et découvrons l’architecture locale des chalets qui allie tradition et modernité : bois local et lignes épurées. Vers 15 heures nous arrivons à Innsbruck, la capitale régionale du Tyrol qui accueillit les Jeux Olympiques d’hiver en 1964 et 1976. Le nom de la ville vient de la rivière Inn et le pont (Brücke) qui l’enjambait. La vielle ville d’Innsbruck fascine dès le premier regard. Au cœur du centre historique, le Petit Toit d’or, un balcon de style gothique symbole de la ville, est orné de 2 657 bardeaux de cuivre dorés à l’or fin. Tout autour de la place et ruelles avoisinantes la vieille ville gothique inchangée avec la cathédrale baroque St Jacques, la tour du 15ème s., et de nombreux restaurants, cafés et boutiques -fermées en ce jour de la fête Dieu célébrée en Autriche – pour le bonheur de nos hôtes masculins. Nous reprenons la route et en fin d’après-midi, nous arrivons à Waidring, un petit village typique du Tyrol, situé dans la vallée du Piller dans le district de Kitzbühel. La famille nous attend pour nous souhaiter la bienvenue dans leur hôtel où nous allons passer 3 nuits. Après un bon repas, la pluie se met à tomber et nous nous réfugions rapidement dans nos chambres.

Le jour suivant, le ciel est gris et il fait frisquet. Après un copieux petit déjeuner, nous prenons la route qui nous amène en 2 heures à Munich, la capitale de la Bavière. Nous retrouvons le soleil et notre guide locale qui nous familiarise avec l’étymologie du nom « Munichen » « par les moines » parce qu’un monastère bénédictin était bâti à l’emplacement actuel de la vieille ville. Elle nous parle aussi de la ville au temps des princes électeurs et des rois de la Bavière ainsi que l’histoire moderne de Munich qui depuis la fin de la seconde guerre mondiale connaît un important développement industriel et devient, entre autre, le siège de BMW, Siemens et Allianz. En car, nous passons devant le Musée allemand ; les vastes jardins du Hofgarten et du jardin anglais, l’un des plus grands jardins publiques au monde; le marché aux victuailles ; le stade des Jeux Olympiques de 1972 et son parc ; l’arène Allianz du fameux club de foot le Bayern ; le palais de la Résidence des princes électeurs et des rois a été bombardé à la fin de la guerre mais fut entièrement reconstruit dans les années 60; le complexe BMW avec le siège de la marque, la soucoupe un musée d’expositions temporaires et le musée ; le palais royal des Wittelsbach monarques de Bavière ; la « Hofbräuhaus », le temple de la bière et son jardin de la bière un des nombreux « Biergarten », une vraie institution de la vie munichoise où les gens se réunissent pour passer le temps ou rencontrer des amis. Ils apportent leur casse-croûte et boivent une bière rafraîchissante. Et bien sûr, nous allons à pied jusqu’à l’entrée du Palais de Nymphenbourg qui était la résidence d’été des princes-électeurs et des rois de Bavière. Le château a été agrandi petit à petit et transformé par l’ajout d’ailes latérales, d’écuries et d’une orangerie. L’immense parc fut transformé au 19ème s. en un parc anglais avec de nombreux points d’eau. Le car nous dépose devant l’opéra et à pied, nous allons jusqu’à la place « Marienplatz » où se trouve le superbe « Neues Rathaus », la nouvelle mairie de style gothique flamboyant. Ici, nous prenons congé de notre guide locale. Pendant 3 heures, les participants ont le temps de se promener dans le centre-ville et déjeuner avant de rentrer à l’hôtel du Tyrol non par l’autoroute, trop encombrée le vendredi en fin de journée, mais par le chemin des écoliers pour le bonheur des participants qui admirent les villages et paysages enchanteurs de la Bavière et du Tyrol.

Samedi matin, départ pour Salzbourg, la ville « Burg » du sel « Salz ». C’est en effet le sel qui pendant des siècles a fait la fortune des princes-évêques et de la ville. Elle est la capitale du Land de Salzbourg, la ville qui a vu naître et grandir Mozart mais aussi la ville de la famille von Trapp, dont l’épopée a enthousiasmé des millions de spectateurs du film « La mélodie du bonheur ». Salzbourg attire chaque année des centaines de milliers de touristes. Pour parcourir les 60 km qui séparent notre hôtel à Waidring de ce joyau qu’est Salzbourg, sa vieille ville étant depuis 1997 inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO, il faut passer par la Bavière. Ce matin, il fait grand beau, le paysage est grandiose, la bonne humeur est au rendez-vous et les discussions vont bon train. Le car nous dépose devant le palais Mirabell de style baroque avec ses superbes jardins construits, dit-on, par un prince-archevêque pour sa très belle maîtresse Salomé. Aujourd’hui, ce palais est la mairie de la ville et sa salle de marbre, l’une des plus belles salles de mariage au monde sert aussi de salle de concerts le soir. L’histoire raconte que Leopold Mozart et ses enfants, Wolfgang et Nannerl y donnèrent des concerts. Et, c’est aussi dans la salle de marbre que ce soir à 20 heures nous assistons à un très beau concert. Nous avons de nombreuses heures pour faire la connaissance de la ville. Certains participants décident de prendre le bus touristique pour découvrir les alentours de la ville ; le Château Leopoldskron, l’Abbaye des Bénédictines Nonnberg, le palace de Hellbrun, la place Herbert-von-Karajan-Platz avant de se rendre entre la rivière Salzbach et la colline Mönchsberg pour admirer les charmes de la vieille ville de styles gothique flamboyant et baroque. Les ruelles et places ainsi que les restaurants et cafés sont très animés en ce samedi. Les amateurs de gâteaux se retrouvent dans les cafés les plus célèbres de la ville Tomaselli, Furst ou Mozart ou sur une terrasse pour boire une bière alors que les personnes dynamiques elles vont jusqu’à la forteresse de Hohensalzbourg qui surplombe la ville. Tous nos hôtes car tours se retrouvent devant le palais Mirabell pour assister à un concert, inclus dans le programme, dans la salle de marbre. En fin de soirée, les yeux remplis de toutes ces merveilles qu’offrent la ville et le cœur léger après le concert des Quatre Saisons de Vivaldi il est temps de rentrer à l’hôtel.

Aujourd’hui, c’est déjà le jour du retour. Nous empruntons la même route qu’à l’aller. Tout semble beaucoup plus beau avec le soleil ; les paysages et villages et nous avons l’impression de les découvrir pour la première fois. Une petite pause au sommet du col de l’Arlberg pour admirer le paysage qui s’offre à nous et bientôt nous disons au revoir à l’Autriche et bonjour à la Suisse. Ce fut un plaisir de revoir les participants du « groupe des 10 » et de faire la connaissance de personnes sympathiques et pleines d’entrain.

Un grand merci aussi à notre chauffeur Thomas pour son professionnalisme et ses bons mots.

J’espère tous vous rencontrer à nouveau lors d’un autre fabuleux voyage de car-tours.

Cordialement,

Madeleine

Back To Top