skip to Main Content

Magique, la Laponie en hiver

Récit de voyage du 06 au 10 janvier 2020

recommander / partager

Récit de notre guide:

Arn-Laesser_Christiane_DSC_1578

Christiane Arn-Laesser

plusieurs informations

Comment es-tu devenue guide-accompagnatrice de voyages?

J’ai déjà travaillé dans le tourisme durant les années 80. Suite à mon mariage et la naissance d’un bébé, je me suis sédentarisée et j’ai travaillé dans un bureau. Maintenant le bébé est grand et j’ai de nouveau le temps ET LA CHANCE, d’exercer le plus beau métier du monde.

Qu`est-ce qui te plaît particulierement dans ce metier?

Le contact avec les gens ! L’organisation, les situations imprévues et parfois cocasses…
L’improvisation de dernière minute représente un challenge qui me plaît énormément. Sans les imprévus, un voyage serait un peu monotone, non ?

Qu`est-ce que tu caracterise en tant que guide?

L’optimisme et l’enthousiasme que je peux transmettre à mes passagers.

Quels sont les avantages vois- tu dans un voyage en groupe?

Beaucoup d’avantages : Les gens voyagent l’esprit libre : tout est organisé, ils sont encadrés. Ils peuvent profiter des paysages durant le trajet plutôt que de se concentrer sur la conduite de leur propre voiture. Ils ne perdent pas de temps à chercher leur chemin, à acheter des billets, etc ET, généralement, il règne une bonne ambiance dans le groupe. Beaucoup de personnes se font de nouveaux amis durant ces voyages.

Qu`est-ce qui te plait le mieux dans tes tâches chez car-tours?

Beaucoup d’autonomie sans toutefois nous sentir isolés ou délaissés! Même à l’autre bout du monde, nous savons que nous pouvons compter sur le support de Car-Tours, 24h/24h en cas de problème. Nous disposons de toutes les informations nécessaires et utiles et les voyages sont très bien organisés. Et…. Nous pouvons proposer les destinations que nous souhaitons accompagner. Nos choix sont très souvent respectés.

Qui est ton héro dans le domaine des voyages?

Jacques-Yves Cousteau

Un evenement comique lors d`un voyage en groupe?

Récemment, en rentrant de Prague, après une pause-café, le bus est reparti. Soudain, il y a eu des cris d’hystérie, des passagères ont grimpé sur leurs sièges et une dame s’est enfermée dans les toilettes. Une attaque terroriste ? NON : une petite souris de 5 cm a embarqué à bord du car durant la pause-café. Le chauffeur s’est finalement arrêté sur un parking et nous avons débarqué la passagère clandestine.

Quel etait le plus beau compliment que tu as recu de la part d`un client?

Lors d’un voyage à Dresde, un groupe de clients m’a demandé à quelle heure je comptais me réveiller le lendemain matin. Et, le lendemain matin, 10 minutes après le réveil, le room-service a frappé à ma porte pour m’apporter le breakfast (complet) avec un petit mot de la part de ces clients : « reposez-vous encore un petit moment, vous le méritez »

Quelle a été ta plus belle experience avec Car-Tours?

Le soleil de minuit au Cap Nord, sans le moindre nuage

Quelle est ta dévise?

Rester chez soi c’est exister, voyager c’est vivre !

Quelle citation en rapport avec les voyages t`inspire?

« Un jour, vous serez plus déçu par ces choses que vous n’avez pas faites que par celles que vous avez faites. Alors larguez les amarres. Mettez les voiles et sortez du port sécurisant. Explorez ! Rêvez ! Découvrez ! » (Mark Twain)

Tervetuloa Lappiin

(Bienvenue en Laponie)

 

Cet hiver, 2019/20, la neige ne semble pas décidée à venir répandre son tapis blanc sur la Suisse. Même les stations de ski de basse ou moyenne altitude en manquent. Alors – par nostalgie ou par curiosité ? – un groupe de 20 personnes décolle de Genève en ce début janvier, direction la Laponie Finlandaise. Le vol Finnair nous emporte jusqu’au petit aéroport de Kittilä. Nous faisons une escale à Helsinki…. Il n’est que 15.00 heures mais déjà le soleil commence à se coucher (et nous sommes encore dans le « sud » du pays). Nous atterrissons à 17.30 heures en Laponie et il fait nuit noire. Durant le court trajet jusqu’à l’hôtel, nous sommes aussitôt plongés dans une ambiance magique, féérique : tout est blanc ! De part et d’autre de la route, nous apercevons de petites maisons éclairées dans lesquelles on devine une ambiance douillette et calfeutrée. A l’horizon se dresse le Mont Levi, l’une des stations de ski les plus prisées par les finlandais : les pistes sont éclairées par de grands spots car, nuit polaire exige, ici on skie dans l’obscurité ! Et c’est au pied de ces pistes, dans la petite commune de Sirkka, que se trouve notre hôtel « Sirkantähti ».

La remise des clés s’effectue rapidement et nous allons déposer nos bagages dans nos chambres : de belles chambres dont chacune dispose de sa propre cabine de sauna et d’un séchoir pour les équipements de ski. Puis, rendez-vous au restaurant de l’hôtel, pour nous retrouver autour du buffet. Pour les participants du groupe, c’est la première occasion de faire connaissance – un groupe très féminin : 16 dames et… 4 messieurs ! (le « sexe fort » craindrait-il le froid polaire ?) 9 dames, quant à elles, voyagent toutes seules mais très rapidement tout le monde fait connaissance avec tout le monde et immédiatement une ambiance très conviviale s’installe ; ambiance qui perdurera durant tout le séjour.

Le lendemain matin nous prenons le petit-déjeuner en pleine nuit : le soleil ne commencera à se lever qu’à 10.00 heures pour se recoucher peu après 14.00. J’organise une petite séance d’information pour présenter les diverses possibilités d’occuper notre temps libre. Plusieurs sorties et événements sont compris dans le forfait de voyage mais nous avons également beaucoup de temps à notre disposition : chacun pourra ainsi s’occuper selon ses goûts, envies et budget. Le jour s’est levé. Quand je dis « jour », il s’agit plutôt d’une lueur aurorale dont nous profitons pour nous rendre ensemble au centre de la station. Là, il y a de quoi faire le bonheur de tout le monde : des magasins de souvenirs, des bars, des restaurants, des supermarchés, des agences proposant des excursions. Nous faisons un saut dans l’une de ces agences et, à l’unanimité, tout le groupe décide de s’inscrire pour le safari de rennes le lendemain.

Il ne fait pas froid (le mercure gravite entre +3° et -3°) mais les diverses excursions (incluses ou facultatives) exigent quand-même un bon équipement isolant. Alors à 15.00 heures, rendez-vous pour aller retirer notre équipement thermique auprès de note agence : combinaisons, grosses chaussettes, bottes et gants sont remis à chacun. Nous pourrons les garder durant tout le séjour et nous en serons contents. Et nous les enfilons dès ce soir ! En effet, après un souper à 17.30 heures, nous partons, en compagnie de notre charmante guide locale, Rosa, vers le village de glace (ICE VILLAGE)

Il s’agit d’un hôtel qui est construit exclusivement en neige et glace: TOUT EST EN GLACE : le restaurant (avec chaises et tables en glace), le bar (et même les verres), les chambres à coucher (les toilettes sont toutefois en « dur ») Chaque année, des centaines de personnes contribuent à la construction de cet hôtel, des artistes internationaux se chargent des sculptures sur glace et de la décoration dont le thème change chaque année. Un travail de titan pour une oeuvre éphémère car, dès le printemps, tout ce village fondra pour être reconstruit à l’automne suivant.

Les jours (nuits ?) se suivent mais ne se ressemblent pas.

Aujourd’hui, départ pour le safari en traîneaux tirés par des rennes. Bien emmitouflés dans nos combinaisons thermiques, nous nous rendons à la ferme des rennes. Là, nous avons la possibilité de leur donner à manger, de les caresser. Puis c’est pari : nous nous installons par deux dans les traîneaux et sillonnons des paysages immaculés. Une expérience inoubliable dont chacun revient enthousiaste et… ému.

Mais ce n’est pas fini : certains (oups, CERTAINES : un joyeux groupe de 6 dames) décident de poursuivre les aventures en participant à une sortie en moto-neige. Là, il s’agit de piloter soi-même son engin (permis de conduire exigé). D’autres empruntent la télécabine qui mène au sommet du Mont-Lévi : là-haut, un village de Sami (les nomades semi-sédentarisés qui vivent de l’élevage de rennes) permet de découvrir leur histoire, leur artisanat et leur mode de vie. D’autres encore préfèrent s’offrir une séance de sauna dans leur chambre ou simplement aller flâner dans le centre de la station et faire un peu de shopping. Achats de souvenirs (objets artisanaux en bois, viande de renne séchée, confitures et liqueurs de baies, (dont la fameuse Cloudberry), etc… le choix est vaste

A 18.00 tout le monde est en forme (et ravi) lorsque nous partons pour le KOTA (chalet typiquement finlandais équipé d’un grill style brasero au feu de bois). L’ambiance y est plus que chaleureuse. Au milieu de cette tente en bois et bien chauffée, se dresse le grill où mijotent plusieurs plats typiques : une succulente soupe aux champignons et un pain délicieux, de l’émincé de renne, du renne grillé, des saucisses (au renne), du saumon, des pommes de terre cuites au feu de bois, des sauces, des baies. Le dessert clôture ce festin : de délicieuses crêpes avec de la confiture aux baies et de la crème fouettée. Les boissons – comme partout en Scandinavie – ne sont pas vraiment bon-marché… mais quand il y a de la gêne il n’y a pas de plaisir. Ainsi nous accompagnons ces spécialités d’un bon vin (chilien… eh oui, pas de vignobles là-haut) ou d’une liqueur aux baies (beaucoup de baies, là-haut)

Grâce à toutes ces calories consommées, nous voici maintenant prêts pour partir à la chasse aux aurores boréales ! Si le ciel était très couvert depuis notre arrivée, ce soir il est désormais bien dégagé : nous voyons la lune et les étoiles et…. les applications sur nos I-Phones nous signalent l’arrivée d’aurores boréales. Nous partons en direction d’un lac gelé, bien enrobés dans nos grosses combinaisons et… patience ! Et il en faut…. surtout, qu’à cette heure tardive il ne fait pas vraiment chaud !!! Le temps passe et vers 23.00 heures les premiers observateurs abandonnent l’espoir d’en voir et rentrent bredouille à l’hôtel. D’autres persistent et…. ils en seront récompensés : peu avant minuit, la lumière magique apparaît enfin, telle une arabesque qui répand un voile vert dans la nuit. Leur patience a porté ses fruits et tout le monde regagne l’hôtel !

4ème et dernier jour en Laponie : vue l’heure tardive du coucher de la veille, beaucoup s’octroient une petite grasse matinée ou profitent de leur temps libre pour aller effectuer les derniers achats de souvenirs. A 14.00, notre guide nous accompagne à la ferme aux huskies. 72 canins nous attendent avec impatience pour nous entrainer à travers des paysages de rêve. Mais nous devons être pro- actifs : les chiens tirent nos traineaux (5 chiens par attelage) soit, mais c’est NOUS qui devons les guider. Ainsi, nous embarquons à deux par traîneau : un passager (confortablement allongé et recouvert d’un plaid) et un « Musher » (conducteur) qui doit faire preuve d’un peu de vigilance pour maîtriser la vitesse de ces toutous….. Mais grâce aux explications préalables (et rassurantes) du propriétaire des chiens, nous nous sentons vite tels des « pros ». D’ailleurs, même les dames qui avaient quelques craintes avant notre arrivée à la ferme ont toutes insisté pour être, à leur tour, un Musher (à mi-parcours, les binômes pouvaient échanger leur rôle). Cette dernière sortie fut vraiment l’apogée du voyage et c’est avec beaucoup d’émotion et un peu de tristesse que nous prenons congé de ces fidèles amis à 4 pattes.

La boucle est bouclée…. Dernier souper en commun. On se remémore tous ces instants intenses, on prolonge encore un peu la soirée au bar, on s’échange les adresses. Ces 3 jours sur place ont passé trop vite mais certains savent déjà qu’ils reviendront en Laponie…. sans doute durant l’été, pour admirer le soleil de minuit. Je l’espère de tout coeur pour vous mais aussi pour moi. Vous avez été un groupe super-agréable, sympa et homogène et je me réjouis de vous revoir un jour sur un autre voyage.
D’ici là, appréciez les journées qui commencent à rallonger sous nos latitudes et portez-vous bien

Cordiales pensées à vous toutes (oups : à vous TOUS)

Christiane

Back To Top