skip to Main Content

Magie de l’Avent & circuit romantique en train à vapeur

Récit de voyage du 29 novembre au 2 decembre 2018 | Bus no. 18

recommander / partager

Récit de notre guide:

Snaterse-Janny-DSC_2194

Janny Snaterse

plusieurs informations

Comment es-tu devenue guide?

Toute petite déjà, je partais en vacances avec mes parents à l’étranger et ils m’ont donné le goût de bouger et de savoir plus. J’écoutais (en secret) la radio jusqu’au tard le soir, des émissions dans des autres langues qui m’ont donné l’envie de les apprendre et de les comprendre.

Quelles qualités faut-il avoir pour devenir guide professionnel ?

Le plaisir chaque fois de pouvoir partir avec les gens, de voir qu’ils sont contents et heureux et qu’ils s’amusent.

En tant que guide, quelles sont tes destinations préférées?

Je les aime tous mais j’ai dans mon cœur une grande place pour l’Italie car j’ai y travaillé longtemps. Mais quand je suis en Ecosse, ma passion se focalise de suite sur ces paysages sauvages.

Magie de l’Avent & circuit romantique en train à vapeur

Si Mozart et la comédie musicale « La Mélodie du bonheur » sont les deux piliers de l’économie touristique, Salzburg cache bien d’autres attraits, ville baroque par excellence, avec un décor de carte postale. Dominique a parqué le bus au pied de l’impressionnante forteresse, la Hohensalzburg. Nous continuons à pied vers la vielle ville dominée par une mosaïque des dômes et clochers. Le but est de visiter le Christkindlmarkt, le fameux marché de Noël, sur la place de la Résidence. Et à côté se trouve la cathédrale St. Rupert où a eu lieu le baptême de Mozart. Le moment venu, un bon vin chaud avec un morceau de pain d’épice nous réchauffent pendant les traditionnels concerts à bras ou « Turmblasen ». Commence alors leur musique depuis les trois tours de la place de Résidence.

D’autres de notre groupe se promènent dans les ruelles tortueuses tout autour, joliment décorées. Ils admirent la maison jaune de Mozart dans la Getreide Gasse jusqu’aux berges de la Salzach qui coule à travers la ville et la divise en deux.

Mais c’est l’heure de continuer vers notre hôtel qui se trouve à une vingtaine de kilomètres de Salzburg dans un joli petit village. Nous sommes en face de l’église et un tilleul qui est âgé de 1000 ans. Un souper nous attend.

Vendredi, on se dirige vers le célèbre Lac de Wolfgang, un des 76 lacs de la région du Salzburgerland, 12 km de long et 210 m de large et il peut même geler en hiver. Mais en été, la température peut atteindre 28 C ! Son décor est féérique toute l’année. Le chemin de fer à crémaillère, le plus escarpé de L’Autriche, le Schafbergbahn à St. Wolfgang, nous amène à 1015 m. Il circule durant tout l’été et pendant l’Avent, si la météo le permet. La neige peut tomber fortement. La vue sur le lac et les environnements nous coupent le souffle. Une boisson chaude nous est servie.

Chaque marché de Noël autour du lac, à St.Wolfgang, Strobl et St. Gilgen, a un emblème et une atmosphère différents. A St. Wolfgang, c’est la lanterne de paix qui flotte sur l’eau et à St. Gilgen, les grandes bougies rouges montrent le chemin vers le marché.

St. Wolfgang est surtout connu pour l’Auberge du Cheval blanc (Im weissen Rössl), opérette de Ralph Benatzky et son église de pèlerinage. Aujourd’hui, l’Auberge du Cheval blanc est un hôtel de luxe, connu pour y manger au moins une fois dans son restaurant au bord du lac.

Sankt Gilgen est tout autant charmant. La mère de Mozart y naquit et sa sœur « Nannerl » s’y établit après son mariage. Le Café Dahlmann vaut une visite pour son fameux café et pâtisserie.

Les marchés de Noël, dans ces deux localités, sont pleins de produits d’artisanats locaux et on admire aussi les crèches de Noël et autres.

Pleinement satisfait de la journée, on rentre à l’hôtel, car ce n’est pas loin et les sportifs ont encore le temps de nager et se relaxer à la piscine.

Samedi nous réserve un autre programme intéressant. Via le Mond et Attersee, nous arrivons à Timelkam pour prendre le train historique à Ampflwang. Le confort est absent mais l’ambiance est bonne, avec le bar à côté dans le prochain wagon, et Santa Claus passe dans le train accompagné d’un jeune Christkindl. D’Ampflwang, nous continuons en bus vers Steyr pour visiter cette attrayante petite ville, située au confluent de l’Enns et de la Steyr. Le compositeur Franz Schubert trouvait Steyr si charmante qu’elle lui inspira son célèbre quintette « La truite ».

A 15 h 00, nous montons pour la troisième fois dans un train historique avec une magnifique locomotive à vapeur. A la fin du 19è siècle, le chemin de fer de Steyertal a grandement contribué au commerce du bois pour la construction et le chauffage, mais aussi pour la production de charbon et de papier. A son apogée en 1909, le réseau ferroviaire de Steyertal s’étendait sur 55 km. Aujourd’hui, la ligne est un train touristique. Et en quittant en train Steyr, on passe encore devant l’église de l’enfant Jésus.

Pas trop tard, nous rentrons à notre petit village en découvrant la belle église illuminée et un petit marché de Noël des artisans locaux réunis autour de ce beau tilleul de 1000 ans. Il rassemble les gens autour de lui afin de passer un bon moment.

Nous aussi avons passé de très bons moments. Nous souhaitons peut-être revenir au printemps quand le tilleul mettra sa belle tenue verte de l’été ?

Je remercie tous les participants d’avoir pu partager ensemble des moments sympathiques et agréables. Nos remerciements vont aussi à Dominique qui nous a si bien accompagné et conduit partout.

A la prochaine,

Janny

Back To Top