skip to Main Content

Les merveilles natures de l’Islande

Récit de voyage du 17 au 24 juin 2017

recommander / partager

Récit de notre guide:

Arn-Frank-500x300

Frank Arn

plusieurs informations

Comment es-tu devenu guide ?

J’ai eu un faible pour les voyages très tôt, probablement transmis par mes parents qui nous faisaient découvrir des choses dès qu’ils en avaient l’occasion. Ainsi, j’ai déjà travaillé dans le tourisme dans les années 80. Un mariage et la naissance de notre fille m’ont fait changer d’orientation professionnelle, mais j’ai retrouvé mes « premières amours » quelques années plus tard.

Qu’aimes-tu en particulier à propos de cette activité ?

On apprend toujours des nouvelles choses, même si on croît bien connaître un endroit ! L’indépendance me tient particulièrement à cœur et naturellement, le contact avec une clientèle et des prestataires aussi variés et enrichissants me fascine particulièrement.

Qu’est-ce qui distingue Car-Tours d’autres agences de voyages ?

Le fait d’avoir systématiquement un guide-accompagnateur de A-Z sur tous les voyages, et un rapport qualité – prix quasi imbattable !

Qu’aimes-tu au sujet de tes responsabilités en tant que guide pour Car-Tours ?

Selon les programmes, nous avons une grande autonomie dans nos décisions, et le bon déroulement d’un voyage avec des clients satisfaits repose énormément sur l’ouverture d’esprit, la bonne humeur et la parfaite collaboration de l’equipe guide – chauffeur de bus.

Quelle destination en Europe est ta préférée et pourquoi ?

J’avoue avoir un petit faible pour les destinations chaudes du sud : Espagne, Portugal, Italie et ses îles, France du Sud, Grèce, Turquie etc – car la philosophie de vie dans ces pays me correspond à 99 %.

Trois choses, qui sont essentielles à chaque voyage ?

Il y en a tant : flexibilité, une bonne dose d’humour, savoir s’adapter à chacun, une excellente organisation, savoir s’imposer, la passion pour faire partager et transmettre la beauté d’un endroit et bien sûr une résistance au stress à toute épreuve !

Quelle a été ta meilleure expérience avec Car-Tours ?

Il y en a beaucoup, mais la meilleure ? Quand les participants nous disent que le voyage était une parfait réussite et qu’ils reviendront avec plaisir sur un autre !

Quels autres voyages t’inspirent ?

Toutes les nouveautés dans nos programmes me tentent énormément, peu importe d’ailleurs la destination, car c’est toujours un challenge de partir avec le tout premier groupe, et puis bien-sûr aussi toutes les destinations ou endroits que je n’ai pas encore eu l’occasion de découvrir moi-même !

Réservez mainenant votre voyage!

L'Islande, une merveille naturelle

8 jours de voyage dès Fr. 3799.-

7 au 14 août 2020

Island FR 2020 TOP

Ce fantastique voyage en avion vous fait découvrir comment, en Islande, la terre se recrée jour après jour: geysers jaillissant à 30 mètres de haut, volcans et fumerolles, paysages de champs de lave aux formes bizarres, sources chaudes. Ici tout est matière à émerveillement, à l’instar des magistrales cascades, des impressionnants paysages de glace et des petits chevaux islandais qui broutent le long de la route.

Les merveilles natures de l’Islande

Nous sommes 25 curieux et amateurs de sensations fortes à nous rencontrer à l’aéroport de Genève pour vivre une aventure hors du commun dans l’un des pays les plus sauvages qui soit : l’Islande !

Notre avion Icelandair décolle parfaitement à l’heure, malgré une foule impressionnante qui a envahie l’aéroport en ce samedi ensoleillé. A bord, nous faisons connaissance avec cette langue particulière qu’est l’islandais – et ça ne ressemble à rien de ce que nous avons l’habitude d’entendre ! Le dépaysement est donc immédiat ! Après environ 3 heures 45 de vol, nous nous posons en douceur sur le tarmac de Kevlavik., Notre guide local – Antoine – nous accueille avec un grand sourire. C’est lui qui nous accompagnera tout au long de nos aventures. Très vite, nous découvrirons qu’il est un fin connaisseur du pays et les 45 minutes de route vers la capitale islandaise Reykjavik (littéralement traduit : la baie qui fume) nous réservent déjà quelques découvertes ravissantes: des paysages sauvages, rempli en cette saison de champs immenses de lupins violets. Nous prenons nos quartiers dans l’hôtel, tout en nous réjouissant de découvrir un pays merveilleux (encore) à l’abri du tourisme de masse. Mais la nuit n’est de loin pas de tout repos pour tout le monde : eh oui – le soleil ne se couche quasiment pas car nous sommes relativement près du cercle polaire. Ceux qui ont oublié de tirer les rideaux n’ont pas beaucoup dormi.

Le lendemain, Antoine nous attend pour un tour de ville de la capitale. Nous faisons également la connaissance de Valur – notre chauffeur pour la semaine. Tour sur le vieux port, en passant par le musée des Vikings, la « cathédrale » Hallgrimskirkja, exploration de la très moderne Harpa Concert Hall, et un détour également sur la « Perlan », qui est en fait un immense réservoir d’eau chaude chauffée par géothermie, et qui alimente toute la ville de Reykjavik en eau chaude et chauffage. L’excès d’eau chaude est même pompé dans une petite baie à côté de la ville, et ainsi, les Islandais ont carrément une petite plage « tropicale ». Depuis le haut de la coupole, nous avons une vue fantastique sur toute la capitale. L’après-midi est à notre disposition. Si certains profitent de flâner dans les rues commerciales en dégustant la cuisine islandaise, une bonne partie du groupe optera pour une excursion facultative à ne pas louper (sous aucun prétexte !!!), de laquelle ils reviennent émerveillés : le whale watching – promenade en bateau à la découverte des baleines !

Le 3ème jour est consacré à un grand classique : le fameux Cercle d’Or. Très vite, nous nous retrouvons dans un autre monde, et l’expression « paysages sauvages » prend toute sa dimension. Avec une surface de 2 ½ la taille de la Suisse, il n’y a que 350’000 personnes qui vivent dans ces contrées, alors nous avons souvent l’impression d’être seuls au monde ! Au loin, nous apercevons le volcan Snaefellsjökull, dans lequel Jules Verne situait l’entrée au centre de la terre selon son fameux livre. Visites des plus intéressantes à Pingvelli (ou le plus ancien parlement du monde a été créé en 930), le fameux site de Geysir ou nous guettons les éruptions de Strokkur (le petit frère de Geysir, celui même qui a donné son nom à ce spectacle géothermique fascinant) et finalement à la magnifique chute de Gullfoss. Rien que pendant cette journée, nous en avons déjà pris plein la vue! Ainsi, les jours suivants, des découvertes éblouissantes se succèdent. Parfois – même souvent – il fait froid, avec de la pluie et du vent à décorner un bœuf, mais comme on dit en Islande : tu n’aimes pas la météo ? Alors attends 15 Minutes !!

Parmi tant d’autres souvenirs inoubliables : la pointe sud de l’ile avec ses plages de sable noir immaculées (certains y verront même des phoques), la plage de Reynisdragar avec d’étonnantes colonnes basaltiques octogonales (ceux qui connaissent le Giants Causeway en Irlande du nord savent de quoi je parle), des chutes d’eau splendides comme Skogafoss ou Seljalandsfoss, une balade en bateau au milieu des blocs de glace sur le lagon du glacier Skaftafell, des plaines sauvages de déserts de sable noir, de mousse vert-tendre ou de glace, des prairies avec des centaines de moutons et les fameux chevaux islandais, des champs géothermiques avec des fontaines d’eau chaude ou de boue (à ne surtout pas toucher – tout ça est très, très, très chaud !), des collines de pseudo-cratères (il n’en existe nulle part ailleurs sur la planète, sauf… sur la planète Mars !!!), une multitude de glaciers de toute taille, des volcans comme le Hekla (le plus dangereux et le plus surveillé de l’Islande) ainsi que le fameux Eyjafjallajökull. Ce nom imprononçable vous dit quelque chose ?? En 2010, c’est lui qui est entré en éruption et a paralysé pendant des jours et des jours la quasi-totalité du trafic aérien un peu partout en Europe et même ailleurs. Nous avons entretemps changé de bus (mais pourquoi, le nôtre était très confortable??) mais nous comprenons vite les raisons : à l’assaut du parc national Landmannalaugar, un véhicule « tout terrain » est très pratique, car un bus normal ne ferait simplement plus l’affaire ! Nous parcourons des dizaines de kilomètres de pistes et nous sommes parfois secoués comme un prunier – mais tout le monde prend son pied et nous sommes fascinés par la beauté et la quiétude des paysages. En grand maître, Valur nous surprend avec ses manœuvres très savants pour nous faire découvrir des lacs de cratère bien cachés ou encore franchir des rivières sans pont – c’est vraiment génial !!

Pour compléter le programme, une excursion sur la péninsule de Rykjanes nous livre quelques dernières impressions durables avec des lacs mystérieux, des falaises abruptes, ou encore un aperçu extérieur du fameux lagon bleu – l’attraction touristique la plus courue de l’Islande, ou les gens sont vautrés dans une eau délicieuse à 38 degrés, et ceci au milieu des champs de lave – ainsi que quelques balades encore à pied pour renifler l’air pur de ce pays fabuleux !

L’Islande vaut absolument un voyage – et même sûrement plusieurs – et je suis convaincu que ce pays tiendra longtemps une place particulière dans le cœur de tous ceux qui ont participé à cette aventure extraordinaire avec nous !!!

A bientôt pour d’autres découvertes !

Frank

Back To Top