skip to Main Content

Le grand tour de Grèce

Récit de voyage du 8 au 17 avril 2019 | Bus no. 1

recommander / partager

Récit de notre guide:

Arn-Laesser_Christiane_DSC_1578

Christiane Arn-Laesser

plusieurs informations

Comment es-tu devenue guide-accompagnatrice de voyages?

J’ai déjà travaillé dans le tourisme durant les années 80. Suite à mon mariage et la naissance d’un bébé, je me suis sédentarisée et j’ai travaillé dans un bureau. Maintenant le bébé est grand et j’ai de nouveau le temps ET LA CHANCE, d’exercer le plus beau métier du monde.

Qu`est-ce qui te plaît particulierement dans ce metier?

Le contact avec les gens ! L’organisation, les situations imprévues et parfois cocasses…
L’improvisation de dernière minute représente un challenge qui me plaît énormément. Sans les imprévus, un voyage serait un peu monotone, non ?

Qu`est-ce que tu caracterise en tant que guide?

L’optimisme et l’enthousiasme que je peux transmettre à mes passagers.

Quels sont les avantages vois- tu dans un voyage en groupe?

Beaucoup d’avantages : Les gens voyagent l’esprit libre : tout est organisé, ils sont encadrés. Ils peuvent profiter des paysages durant le trajet plutôt que de se concentrer sur la conduite de leur propre voiture. Ils ne perdent pas de temps à chercher leur chemin, à acheter des billets, etc ET, généralement, il règne une bonne ambiance dans le groupe. Beaucoup de personnes se font de nouveaux amis durant ces voyages.

Qu`est-ce qui te plait le mieux dans tes tâches chez car-tours?

Beaucoup d’autonomie sans toutefois nous sentir isolés ou délaissés! Même à l’autre bout du monde, nous savons que nous pouvons compter sur le support de Car-Tours, 24h/24h en cas de problème. Nous disposons de toutes les informations nécessaires et utiles et les voyages sont très bien organisés. Et…. Nous pouvons proposer les destinations que nous souhaitons accompagner. Nos choix sont très souvent respectés.

Qui est ton héro dans le domaine des voyages?

Jacques-Yves Cousteau

Un evenement comique lors d`un voyage en groupe?

Récemment, en rentrant de Prague, après une pause-café, le bus est reparti. Soudain, il y a eu des cris d’hystérie, des passagères ont grimpé sur leurs sièges et une dame s’est enfermée dans les toilettes. Une attaque terroriste ? NON : une petite souris de 5 cm a embarqué à bord du car durant la pause-café. Le chauffeur s’est finalement arrêté sur un parking et nous avons débarqué la passagère clandestine.

Quel etait le plus beau compliment que tu as recu de la part d`un client?

Lors d’un voyage à Dresde, un groupe de clients m’a demandé à quelle heure je comptais me réveiller le lendemain matin. Et, le lendemain matin, 10 minutes après le réveil, le room-service a frappé à ma porte pour m’apporter le breakfast (complet) avec un petit mot de la part de ces clients : « reposez-vous encore un petit moment, vous le méritez »

Quelle a été ta plus belle experience avec Car-Tours?

Le soleil de minuit au Cap Nord, sans le moindre nuage

Quelle est ta dévise?

Rester chez soi c’est exister, voyager c’est vivre !

Quelle citation en rapport avec les voyages t`inspire?

« Un jour, vous serez plus déçu par ces choses que vous n’avez pas faites que par celles que vous avez faites. Alors larguez les amarres. Mettez les voiles et sortez du port sécurisant. Explorez ! Rêvez ! Découvrez ! » (Mark Twain)

Réservez mainenant votre voyage!

Le Grand Tour de Grèce

Voyage de 10 jours
à partir de seulement CHF 1599 .—

Dates de voyage:
6. - 15. avril 2020
13. - 22. octobre 2020

Griechenland 2020 TOP

Un voyage mythique au coeur de la fabuleuse histoire des Hellènes!

Avec car-tours.ch, participez à un fantastique voyage dans le temps, sur les traces passionnantes de la Grèce antique et ses dieux! Découvrez les origines des mythes et des légendes et parcourez les prestigieux sites où l’histoire de l’Europe trouve ses racines. Avec, à chaque étape et à perte de vue, un spectacle naturel exceptionnel composé de paysages luxuriants, de panoramas grandioses, d’imposants sommets et de régions côtières d’une beauté saisissante!

Le grand tour de Grèce

Nous avons décidé de rendre visite aux Dieux de l’Olympe : 41 personnes quittent la Suisse en ce début avril, direction la Grèce !

Après une première nuit-étape dans la région de Rimini, c’est parti. Sous un beau ciel bleu nous nous dirigeons vers Ancône et faisons une halte dans la mini-république de Saint Marin (San Marino). Nous explorons les ruelles, admirons le panorama sur le littoral de l’Emilie-Romagne et faisons quelques achats. Effectivement, les taxes à San Marino sont infimes et de nombreuses boutiques proposent des articles de marques prestigieuses à des prix défiant toute concurrence : lunettes, maroquinerie, parfums, etc… Les bars et restaurants ne manquent pas non plus, alors nous en profitons pour dîner avant de reprendre la route vers le port d’Ancône.

En cette avant-saison le ferry n’est pas plein et l’embarquement est rapide. Nous sommes agréablement surpris par ce ferry, « Hellenic Champion » de la compagnie crétoise ANEK. Nous nous retrouvons tous sur le pont pour voir le bateau quitter le port tout en sirotant un Ouzo (la variante grecque du Pastis). Les gens commencent à faire connaissance et l’ambiance est très conviviale.

A bord nous trouvons plusieurs bars et lounges, 1 boutique, 1 restaurant self-service et 1 restaurant à-la-carte. Il y a même une discothèque sur le pont supérieur mais nous préférons aller dans nos cabines pour être en forme le lendemain, à notre arrivée sur le sol grec.

Et là, une petite déception nous attend : une grosse pluie nous souhaite la bienvenue ! Les jolis clichés de la Grèce avec sa mer turquoise et son soleil légendaire s’estompent et nous déplions nos parapluies sur le quai du port d’Igoumenitsa en attendant que notre car débarque du Ferry. Mais notre moral tient bon et nous sommes accueillis par le sourire radieux de notre guide locale, la sympathique et très érudite Nenna qui nous accompagnera durant tout le séjour.

Et nous voici en route vers les Météores ! Soudain, le ciel se dégage et nous découvrons ces imposants rochers sur lesquels sont perchés des monastères, tellement haut qu’on dirait qu’ils « flottent » dans le ciel. Nous en visitons deux, guidés par les intéressants commentaires de notre guide. Puis nous nous rendons à Kalambaka où nous nous installons pour la nuit dans un charmant hôtel au pied des Météores.

Notre voyage se poursuit, entrecoupé de visites : Delphes, Osios Loukas, à travers la plaine de la Thessalie. Entrecoupé aussi d’averses et de phases de soleil ! Les Dieux semblent capricieux… Mais les paysages sont splendides à cette période de l’année : la Grèce a revêtu son costume de printemps ! Tout au long de la route il y a des arbres de Judée roses, des coquelicots, des mimosas, des lilas, une symphonie de couleurs. Et enfin nous atteignons l’Attique (la région athénienne) et le littoral de la mer Egée.

Une escale importante nous y attend : Athènes et sa célèbre Acropole. Et nous ne sommes pas les seuls à nous y rendre, à gravir les marches de marbre pour accéder jusqu’au Parthenon. Je suis un peu angoissée à l’idée de perdre quelques-uns de mes passagers dans cette ville de 5 millions d’habitants et de milliers de touristes. Mais non, tout le monde répond présent à l’appel à l’heure du rendez-vous et nous nous rendons ensemble dans le pittoresque quartier de la Plaka qui se trouve au pied de l’Acropole. Là, une taverne nous accueille avec des spécialités grecques : du Tzatziki, des souvlakis, la fameuse salade grecque, les feuilletés au fromage et, en guise de dessert, un yaourt au miel. Le tout arrosé d’un bon vin grec et accompagné de Bouzouki, l’instrument de musique emblématique de la Grèce. L’ambiance est à son paroxysme, nous dansons le sirtaki (enfin, nous « essayons » de danser le sirtaki… pas évident)

Hélas il faut quitter cette taverne car nous avons encore un peu de route pour arriver jusqu’au Canal de Corinthe. Un pont submersible l’enjambe. Depuis là, ce canal nous semble bien étroit : 6343 mètres de long, 24 mètres de large. De part et d’autres, des parois de 52 mètres pour une profondeur de 8 mètres. Impressionnant. Néanmoins, 11’000 navires empruntent cette voie chaque année.

Le soleil nous accompagne ensuite jusqu’au théatre d’Epidaure, réputé pour son acoustique unique au monde et situé dans un site idyllique. Nous sommes maintenant dans le Péloponèse

Le lendemain, après un bon petit-déjeuner sous forme de buffet (comme chaque jour d’ailleurs), nous partons à Nauplie, l’ancienne capitale grecque. Ici, rien de comparable avec Athènes. La ville est paisible, fleurie, très proprette et nous savourons un café (grec – ou turc ? – ) sur l’une des terrasses de la belle promenade du bord de mer. Nous aimerions y rester toute la journée mais nous devons partir à la découverte de Mycènes, un autre temps fort de notre voyage.

A midi, nous avons un p’tit creux : notre guide, Nenna, nous recommande une taverne où nous dégustons quelques spécialités grecques : tomates et feuilles de vignes farcies au riz, salade d’aubergine, agneau au four, Baklava (un sirupeux gâteau en pâte feuilletée avec des amandes et des pistaches, une tuerie !!!) et un petit verre de vin résiné (la Retsina).

Puis direction Olympie, le site qui organisait depuis 226 avant J.C les premiers jeux olympiques. Site gigantesque au milieu de cyprès, d’arbres de Judée et de fleurs. Hélas, il ne reste plus grand-chose des temples. Mais, juste à côté, nous avons l’occasion de visiter le splendide musée d’Olympie.

Nous en ressortons et prenons notre dernière douche : il pleut des hallebardes ! Nenna ne nous avait pas parlé du Dieu de la Pluie. Heureusement que nous ne sommes qu’à quelques pas du village où nous nous abritons dans l’une des nombreuses tavernes pour un dernier repas grec.

Puis c’est l’heure du départ : nous devons nous rendre à Patras où notre Ferry nous attend

Le temps a passé vite, le Dieu « Météos » n’a pas été franchement sympa avec nous, mais comme il n’existe pas (une invention de mon cru), nous ne pouvons pas nous en prendre à lui. Et l’essentiel était que le soleil rayonnait dans nos coeurs et à bord de notre car. En effet, les 41 passagers étaient juste SEN-SA-TION-NELS et je me suis régalée à les accompagner durant ces 10 jours.

EVCHARISTO (merci) à vous tous et à une prochaine

Christiane

Back To Top