skip to Main Content

Fascinant Cap Nord

Récit de voyage du 11 au 22 juillet 2018 | Bus no. 5

recommander / partager

Récit de notre guide:

Arn-Laesser_Christiane_DSC_1578

Christiane Arn-Laesser

plusieurs informations

Comment es-tu devenue guide-accompagnatrice de voyages?

J’ai déjà travaillé dans le tourisme durant les années 80. Suite à mon mariage et la naissance d’un bébé, je me suis sédentarisée et j’ai travaillé dans un bureau. Maintenant le bébé est grand et j’ai de nouveau le temps ET LA CHANCE, d’exercer le plus beau métier du monde.

Qu`est-ce qui te plaît particulierement dans ce metier?

Le contact avec les gens ! L’organisation, les situations imprévues et parfois cocasses…
L’improvisation de dernière minute représente un challenge qui me plaît énormément. Sans les imprévus, un voyage serait un peu monotone, non ?

Qu`est-ce que tu caracterise en tant que guide?

L’optimisme et l’enthousiasme que je peux transmettre à mes passagers.

Quels sont les avantages vois- tu dans un voyage en groupe?

Beaucoup d’avantages : Les gens voyagent l’esprit libre : tout est organisé, ils sont encadrés. Ils peuvent profiter des paysages durant le trajet plutôt que de se concentrer sur la conduite de leur propre voiture. Ils ne perdent pas de temps à chercher leur chemin, à acheter des billets, etc ET, généralement, il règne une bonne ambiance dans le groupe. Beaucoup de personnes se font de nouveaux amis durant ces voyages.

Qu`est-ce qui te plait le mieux dans tes tâches chez car-tours?

Beaucoup d’autonomie sans toutefois nous sentir isolés ou délaissés! Même à l’autre bout du monde, nous savons que nous pouvons compter sur le support de Car-Tours, 24h/24h en cas de problème. Nous disposons de toutes les informations nécessaires et utiles et les voyages sont très bien organisés. Et…. Nous pouvons proposer les destinations que nous souhaitons accompagner. Nos choix sont très souvent respectés.

Qui est ton héro dans le domaine des voyages?

Jacques-Yves Cousteau

Un evenement comique lors d`un voyage en groupe?

Récemment, en rentrant de Prague, après une pause-café, le bus est reparti. Soudain, il y a eu des cris d’hystérie, des passagères ont grimpé sur leurs sièges et une dame s’est enfermée dans les toilettes. Une attaque terroriste ? NON : une petite souris de 5 cm a embarqué à bord du car durant la pause-café. Le chauffeur s’est finalement arrêté sur un parking et nous avons débarqué la passagère clandestine.

Quel etait le plus beau compliment que tu as recu de la part d`un client?

Lors d’un voyage à Dresde, un groupe de clients m’a demandé à quelle heure je comptais me réveiller le lendemain matin. Et, le lendemain matin, 10 minutes après le réveil, le room-service a frappé à ma porte pour m’apporter le breakfast (complet) avec un petit mot de la part de ces clients : « reposez-vous encore un petit moment, vous le méritez »

Quelle a été ta plus belle experience avec Car-Tours?

Le soleil de minuit au Cap Nord, sans le moindre nuage

Quelle est ta dévise?

Rester chez soi c’est exister, voyager c’est vivre !

Quelle citation en rapport avec les voyages t`inspire?

« Un jour, vous serez plus déçu par ces choses que vous n’avez pas faites que par celles que vous avez faites. Alors larguez les amarres. Mettez les voiles et sortez du port sécurisant. Explorez ! Rêvez ! Découvrez ! » (Mark Twain)

Réservez mainenant votre voyage!

 

Fascinant Cap Nord

12 jours de voyage dès Fr. 1899.-

date de voyages en juillet 2020

Spitzbergen_Nordkap

Fascination Cap Nord – Le premier à avoir atteint, en 1664, ce qu’on considérait à l’époque comme le bout du monde, en parlait déjà avec fort enthousiasme. De nos jours, ce n’est pas seulement l’idée de fouler l’extrémité septentrionale de l’Europe qui fascine tant, mais aussi le panorama à couper le souffle sur l’immensité et le bleu profond de la mer dans la lumière du soleil de minuit. Ce voyage car-tours sans concurrence est un but en soi! Les longues mais magnifiques étapes journalières nous dévoilent des paysages de rêve – immensités sauvages, sommets couverts de glaciers, forêts et hauts plateaux, villages de pêcheurs pittoresques et localités ravissantes!

Fascinant Cap Nord

11 juillet 2018, nous sommes 46 personnes (43 passagers, 2 chauffeurs et moi) qui quittons la Suisse aux aurores, direction le Cap Nord. Mais avant d’y arriver, nous avons de la route devant nous : lorsque j’annonce les 8’000 km qui nous attendent, 43 paires d’yeux n’en croient pas leurs oreilles ! Eh oui, le Cap Nord ce n’est pas la porte à côté et il se mérite. Dès le départ une bonne ambiance s’installe à bord du Bus de la compagnie « Hello Travel » et le premier souper à Hanovre permet aux participants de faire connaissance.

Et le lendemain, c’est parti : en route vers la Scandinavie dans une ambiance conviviale allant crescendo ! En arrivant au bord de la Baltique, nous empruntons un Ferry qui nous mène jusqu’au Danemark et de là, nous poursuivons notre trajet jusqu’en Suède. A notre arrivée à Helsingborg (Suède) nous diffusons quelques tubes du groupe ABBA dans le car et c’est le coup d’envoi pour 11 jours d’ambiance festive : nous chantons, agitons les bras au rythme des refrains, c’est la fête et elle durera jusqu’au dernier jour. Soudain un sentiment étrange s’empare de nous : « ne fait-il pas plus chaud en Suède qu’en Suisse » ? En effet, 27° semblent beaucoup pour ce pays nordique. Mais nous ne sommes pas au bout de nos surprises. Plus nous nous dirigeons vers le Nord, plus le mercure grimpe ! Le soleil est là, radieux dans un ciel immaculé et la Scandinavie nous offre ses paysages enchanteurs sous leurs meilleurs aspects : les vastes étendues de forêts, les lacs aux eaux cristallines, les ravissantes maisons en bois rouge. J’ai emporté avec moi ma famille de Trolls (figurines des personnages de la mythologie scandinave) qui nous accompagneront durant tout le voyage, confortablement exposés à côté de la machine à café A Stockholm, 28° : les suédois font la bronzette sur les pelouses au bord de la mer (baltique). Ca nous donne envie d’aller nous baigner mais pas question de traîner. Après une intéressante visite guidée et commentée par notre guide locale, Tiny, nous embarquons sur le Ferry de la compagnie Tallink Silja Line : le Majestic ! Et il est effectivement majestueux ! Il y a des bars, des boutiques et un super restaurant qui nous propose un buffet absolument gargantuesque (et les boissons à gogo incluses) : un vrai régal. La traversée nocturne vers la Finlande se déroule sur une mer d’huile et nous passons tous une bonne nuit. Au réveil en Finlande, à 06.00 heures, il fait déjà bien chaud. Durant la journée, le mercure grimpe encore. Nous découvrons Helsinki en compagnie de notre guide, Marc, et profitons de 2 heures de temps libre pour flâner au bord de la mer, déguster du bon poisson ou nous rafraîchir sur une terrasse. En arrivant en fin d’après-midi à Vuorela, notre première nuit-étape en Finlande, c’est la canicule ! Chacun se demande ce qu’il va faire de tous les gros pulls empilés dans les valises et s’il aura suffisamment de vêtements d’été pour le restant du voyage. Mais nous nous consolons : dès le lendemain, nous passerons le cercle polaire et ça ira mieux ! Détrompez-vous : le fameux lendemain, nous atteignons le cercle polaire à Rovaniemi, célèbre pour son village du Père-Noël : là, nous célébrons le passage du cercle polaire sous…. 29° et avec une verrée de Schnaps en guise de baptême ! Et certains en profitent pour acheter les premiers souvenirs : artisanat lapon, quelques Trolls, des pantoufles en laine (qui me font transpirer rien qu’à les regarder…) et ensuite, nous partons pour quelques jours en Laponie ! Direction Levi, la plus célèbre station de ski finlandaise (531 mètres d’altitude quand même !!!! oui, je dis bien : 531 mètres et pas 5’310), C’est là que nous faisons nos premières rencontres avec les rennes et… les moustiques ! Et à partir de là, le soleil ne se couche plus ! Notre co-voyageuse Maja a pris bien soin de poser une lampe de poche sur sa table de nuit afin de ne pas réveiller son mari au cas où elle devait se lever durant la nuit…. Reflexe sensé mais inutile sous cette latitude, car ici il fait jour en pleine nuit. Heureusement, toutes les chambres sont équipées de rideaux occultants dans les hôtels. Et finalement, l’apogée du voyage : Le 6èem jour, nous arrivons à Honningsvag (Norvège), la dernière ville avant le Cap Nord. Et à 21 heures, c’est sous un grand soleil que nous quittons l’hôtel après le souper pour atteindre ce point mythique ! La température a « chuté »… il ne fait plus que 13° face à l’océan glacial arctique ! Nos appareils photo mitraillent ce site jusqu’à minuit…. Hélas, quelques filets de nuages se glissent devant le soleil, mais il est là quand-même ! Pari gagné : nous profitons avec une grande émotion de ce moment magique que nous ne vivrons peut-être qu’une fois dans notre vie. Les 3’800 km déjà parcourus en ont valu la peine. Sur la route de retour vers l’hôtel, notre sympathique chauffeur, Dani, nous diffuse de la musique disco à plein tube dans le bus : les gens se lèvent, dansent, chantent…. C’est la fête, c’est l’extase.

Tout le monde est ravi. Puis, après une bonne mais courte nuit, nous quittons Honningsvag et entamons le chemin du retour : et là, ça se corse : la température est de 30° voire 31° ! Les scandinaves eux-mêmes en perdent le nord ! Et ce sera ainsi jusqu’à la fin du voyage. Nous apprenons que de très importants incidents de forêt se sont déclenchés dans le centre et le nord de la Suède, même au-delà du cercle polaire, ravageant près de 30’000 hectares. Les chauffeurs, Dani et Gerd et moi-même sommes très sollicités pour ravitailler le mini-bar du bus en eau ! Avec cette chaleur, il faut penser à s’hydrater. Et il ne faut pas oublier les capsules Nespresso ™ car sur ce bus, nous avons de gros buveurs de café (il est vrai que le « jus » proposé en Scandinavie est plutôt fade et pas franchement dynamisant). Le Prosecco, quant à lui, est arrivé en rupture de stock mais il nous reste encore du Fendant pour l’apéro. Et ainsi, nous traversons encore de belles régions de Norvège, Finlande, Suède et Danemark. Nous faisons de fréquentes escales dans de jolies villes (Lulea, Umea, Orebro, Sundsvall, Jönkoping, etc) où chacun a encore l’occasion d’acheter les derniers souvenirs. Le grand Hit de ce groupe, ce sont les « Trolls », presque chacun en achète… tant et si bien, que notre car ressemble à une « TROLLS ROYCE » Et plus le temps passe, plus l’ambiance est euphorique ! Notre ami Jean-Charles imite à merveille Aldo Macione, Micheline chante la 2ème voix lorsque nous entonnons quelques airs connus, des fousrires éclatent régulièrement à travers le car. Et notre amie Jocelyne nous révèle son talent d’animatrice et de conteuse : grâce à elle, les derniers 900 km de Hanovre à Genève passent en un clin d’oeil…. et nous sommes presque tristes d’être « déjà arrivés » en Suisse et de devoir nous séparer. Je n’oublierai jamais les émouvantes larmes de Magali, discrètement camouflées derrière ses lunettes de soleil, lorsqu’elle a quitté le bus à Bienne. T’en fais pas, Magali, je suis sûre de te revoir sur un prochain voyage. Et vous tous, réjouissez-vous : je suis sûre que nous nous reverrons sur un prochain voyage ! Après 7’973 km parcourus de Genève à Genève, je conclue en remerciant aussi nos chauffeurs, Dani et Gerd, qui ont contribué à faire de ces 12 jours une expérience inoubliable.

A TOUT BIENTÔT

Christiane

Back To Top