skip to Main Content

Cinque Terre – île d’Elbe – San Gimignano

Récit de voyage du 6 au 10 mai 2018 | Bus no. 33

recommander / partager

Récit de notre guide:

Derrien-Ghislaine-500x300

Ghislaine Derrien

plusieurs informations

Comment vous êtes devenue guide?

Le fruit du hasard…

Qu’aimez-vous à propos de cette activité en particulier?

Les rencontres !

Ce qui distingue Car -Tours d’autres agences de voyage?

Une structure presque familiale et très conviviale !

Quelle destination en Europe est votre préférée et pourquoi ?

J’adore Venise pour son côté à la fois décadent et mythique.

 

Quelle a été votre meilleure expérience avec Car-tours Voyage?

Le professionnalisme des chauffeurs!

Avez-vous un mot de voyage ?

Partir, c’est vivre!

Réservez mainenant votre voyage!

 

Cinque Terre – île d’Elbe – San Gimignano

5 jours de voyage dès Fr. 599.-

date de voyages en avril, mai, octobre 2020

Cinque Terre_800x500

Notre bel hôtel sur la côte Versilienne est un point de départ idéal pour rayonner aux alentours. Nous admirons d’abord le magnifique bourg de San Gimignano, que l’on surnomme aussi le Manhattan toscan, aux charmes irrésistibles, près duquel nous visitons un domaine viticole. Le lendemain, c’est l’île d’Elbe qui nous accueille avec ses paysages incroyablement beaux et son histoire prestigieuse. Notre escapade s’achève enfin par les Cinque Terre, aux cinq petits villages accessibles uniquement en train, en bateau ou à pied. Laissez-vous simplement envoûter par le charme des maisons aux couleurs pastel, des lieux de pèlerinage, des vignobles en terrasses et des filets de pêche séchant au soleil.

Cinque Terre – île d’Elbe – San Gimignano

Un départ de très bon matin pour nos divers participants de Romandie avant d’emprunter le col du Simplon où, ô surprise, nous découvrons au sommet le spectacle impressionnant de milliers de motards rassemblés pour la bénédiction annuelle ! Décidemment, notre échappée vers le BEL PAESE – le beau pays où sonne le SI disait Dante en évoquant la musique de la langue – ne pouvait commencer sous de meilleurs auspices! ROBERTO, notre chauffeur italien, au mépris de la maréchaussée présente sur les lieux, déplace manu militari les cônes de signalisation semés sur la route pour agrandir le passage de SON CAR et nous entamons la descente au coeur des massifs alpins encore enneigés en direction de Domodossola, où il est prévu de faire une pause déjeuner. De là, nous rejoindrons la Mer Tyrrhénienne et la côte versilienne pour atteindre Forte Dei Marmi, délicieuse station balnéaire et point de départ de nos excursions des prochains jours.

L’italie est le jardin de l’Europe et la Toscane est le jardin de l’italie (poésie préférée de Michel-Ange enfant…)

Et cela va être la nôtre ces prochains jours… première étape de cette échappée toscane: SAN GIMIGNANO, la cite médiévale connue pour ses “gratte-ciels”, des tours des 11 e et 13e S accotées aux palais et censées par leur élévation démontrer le pouvoir des seigneurs du lieu jusqu’au jour où, par décret, il fut interdit de dépasser la hauteur de la tour de la mairie (la Rognosa, 51 m), nous raconte notre guide locale. De 70 à l’origine, il n’en reste plus à présent qu’une dizaine, suffisamment impressionnantes pour attiser l’imagination du voyageur et le plonger au coeur de la splendeur passée du lieu. San Gimignano est inscrite depuis 1990 au patrimoine mondial de l’Unesco, une reconnaissance méritée pour ce bourg médieval dont les pélerins empruntant la Via Francigena (le chemin du pélerinage des Francs menant de Cantorbury à Rome…) firent en partie la richesse. La diversité de son architecture ne nous fait pas oublier pour autant les délices culinaires de la région – nous dégustons une création du célèbre glacier DONDOLI avant d’aller visiter une Fattoria (ferme typique toscane) et de faire la connaissance du fameux vin blanc, le Vernaccia, cultivé uniquement dans les limites territoriales de la commune de San Gimigniano, accompagné de savoureuses spécialités locales, jambon, salami, fromages, bref de quoi faire patienter nos voyageurs jusqu’à l’heure du dîner et les préparer moralement au lever tôt du lendemain requis par l’excursion à l’île d’Elbe.

ELBE, Royaume éphémère

En dépit de son court séjour (300 jours) Napoléon continue de marquer de son empreinte l’Ile d’Elbe… sans lui et la construction à son initiative des routes de l’intérieur, nous ne pourrions pas offrir à nos hôtes un tour de l’île en quelques heures.

Notre Guide, MARTA, enjouée et pleine d’humour, évoque la solitude sentimentale de l’empereur déchu (que son épouse Marie Louise, consolée par ailleurs, ne viendra jamais rejoindre en compagnie de l’Aiglon) et du soutien de sa petite soeur Pauline, la jolie dévergondée de la famille qui apparemment n’hésitait pas à se baigner nue dans la mer et organisait moults fêtes pour le plus grand plaisir de son frère, de ses quelque 1000 compagnons d’armes (quand même!) et des multiples espions de divers bords qui pullulaient dans l’île ! Napoléon fit beaucoup pour son royaume d’opérette et fâcha aussi une partie des habitants de Capoliveri lorsqu’il osa leur demander des impôts supplémentaires pour ses divers projets en cours – le nouveau gouvernement français mis en place sous Louis XVIII n’ayant pas honoré la promesse écrite de lui verser ses deux millions de rentes annuelles ! Sur l’Elbe, la plus grande île de l’archipel Toscan située entre la Corse et la Toscane, le soleil qui s’est levé lors de notre traversée de Piombino à Portoferraio resplendit et fait briller de jolies stations balnéaires nichées au coeur des forêts de hêtres et de pins et d’une végétation dense de vignobles et de vergers, comme MARCIANA MARINA où nous ferons une légère pause le temps de déguster quelques spécialités, de goûter au vin doux préféré de l’Empereur, l’Aléatico, et d’humer les senteurs de l’île enfermées dans les flacons bleu azur des parfums ACQUA DELL’ELBA… Nous repartirons vers le centre de l’Ile pour relier MARINA DI CAMPO au sud-ouest et sa superbe plage de sable fin encore déserte en cette matinée de printemps. LAURA, notre guide franco-italienne nous indique un excellent restaurant pour les affamés tout en laissant le loisir de la découverte aux curieux qui se contentent d’une frugale collation. Puis, direction PORTO AZZURO, un charmant village de pêcheurs dominé par une fortification imposante datant de son riche passé sous domination espagnole, entouré de plages dorées et se reflétant dans les eaux miroitantes du Canal de Piombino, avant de rejoindre à nouveau en fin d’après midi notre ferry qui nous attend à Porto Ferraio pour nous ramener sur le continent. Une journée bien remplie et des impressions vivaces qui feront dire à nos voyageurs que, décidemment, Elbe mériterait une visite prolongée ! Qu’à cela ne tienne… voici un voeu que Car Tours peut aisément réaliser ! (Voir circuit Ile d’Elbe)

Enfin, dernier jour de ce périple les CINQUE TERRE et PORTO VENERE. Nous retrouvons notre guide Laura à La Spezia avant de nous rendre au village de Manarola d’où nous prendrons le train pour Vernazza. Là encore, quelques gouttes de pluie et nous descendons prudemment le chemin escarpé qui nous mène à la gare de MANAROLA et là, finit la solitude, nous sommes entrés, de même que des centaines d’autres touristes dans un site protégé par l’UNESCO, célèbre dans le monde entier et ça se voit! Un paysage multicolore de villages historiques occupant des emplacements spectaculaires sur la Mer Méditerranée, des falaises tombant à pic dans la mer de la côte ligurienne, des terrains minuscules aménagés en terrasses où sont cultivés des vignobles de renommée mondiale, terrasses sans cesse reconstruites (quelque 7000 km qui, mises bout à bout équivalent à la Grande Muraille de Chine, d’où le junelage curieux des deux ouvrages: Les Cinque Terre (autrement dit les cinq bourgs) de Riomaggiore, Manarola, Vernazza, Corniglia et Monterosso, un ensemble hors du temps que nous explorerons dans une journée et qui nous mènera par des ruelles étroites (VERNAZZA) ou par voie de mer (de Vernazza pour rejoindre MONTEROSSO al MARE – spectaculaire par l’élégance de ses villas, sa plage et ses ruelles étroites appelées Caruggi où notre guide entraîne allégrement les plus courageux vers l’Eglise paroissiale de Saint Jean Baptiste, tandis que d’autres profitent du temps libre pour jouir du paysage et du soleil revenu, tout en se restaurant. En fin d’après-midi, nous rejoindrons par bateau PORTO VENERE, une station de villégiature, inscrite au patrimoine de l’Unesco, avec ses maisons aux diverses couleurs, ses ruelles escarpées et notre guide nous mènera jusqu’à l’église Saint Pierre, d’où nous découvrirons un panorama à couper le souffle et les trois îles de Palmeria, Tino et Tinetto – qui font aussi partie du parc régional protégé. La journée s’achèvera par le retour en bateau jusqu’à LA SPEZIA où nous attend ROBERTO devant un bus rutilant de propreté (inutile de lui demander ce qu’il fait de son temps libre!)

Notre voyage se termine, demain nous retournerons de bon matin en Suisse la tête et le coeur remplis d’impressions de ce BEL PAESE chéri de Dante et des nombreux poètes et souverains qui s’y sont succédé, une mosaïque époustouflante de tempéraments, d’influences, de traditions et de cuisine (!) que cette balade nous a permis de découvrir en partie.

A bientôt donc, arrivedeci, au revoir !

Back To Top