skip to Main Content

Amsterdam et les tulipes

Récit de voyage du 29 mars au 1 avril 2018 | Bus no. 12

recommander / partager

Récit de notre guide:

Snaterse-Janny-DSC_2194

Janny Snaterse

plusieurs informations

Comment es-tu devenue guide?

Toute petite déjà, je partais en vacances avec mes parents à l’étranger et ils m’ont donné le goût de bouger et de savoir plus. J’écoutais (en secret) la radio jusqu’au tard le soir, des émissions dans des autres langues qui m’ont donné l’envie de les apprendre et de les comprendre.

Quelles qualités faut-il avoir pour devenir guide professionnel ?

Le plaisir chaque fois de pouvoir partir avec les gens, de voir qu’ils sont contents et heureux et qu’ils s’amusent.

En tant que guide, quelles sont tes destinations préférées?

Je les aime tous mais j’ai dans mon cœur une grande place pour l’Italie car j’ai y travaillé longtemps. Mais quand je suis en Ecosse, ma passion se focalise de suite sur ces paysages sauvages.

Réservez mainenant votre voyage!

Amsterdam & floraison des tulipes

4 jours de voyage dès Fr. 499.-

date de voyages en avril et mai 2020

Amsterdam Tulpenblüte 2020 TOP

Un début de printemps fleuri à souhait

Amsterdam et les tulipes

Cette très jolie escapade de quelques jours a débuté à Genève, au petit matin du jeudi 29 mars. Notre groupe comptait une quarantaine de participants. Après une pause-café bienvenue, nous voilà tous bien réveillés, les vacances peuvent commencer ! Changement de chauffeur à Pratteln et à Bâle; c’est Thomas qui prend le volant pour les quatre prochains jours et nous conduit sans problème à travers la France, le Grand-Duché du Luxembourg, la Belgique, puis les Pays-Bas. Notre hôtel se trouve au centre du Bollenstreek, la région des bulbes, à Noordwijkerhout.

Avec Amsterdam à 30 minutes, le parc du Keukenhof à 15 minutes et la plage de Noordwijk aan Zee à 10 minutes, on ne peut rêver meilleur emplacement. Le départ pour la visite d’Amsterdam est fixé à 9h le lendemain matin. Nos deux guides locaux, Marianne et Mirz, nous attendent à Sloterdijk, un quartier périphérique d’Amsterdam. Si Amsterdam est la capitale, c’est à La Haye (s’-Gravenhage) que siègent le gouvernement et le parlement. Le royaume des Pays-Bas est une monarchie constitutionnelle composée de 12 provinces, qui possède également 6 territoires outre-mer, dans les Caraïbes. Célèbre pour ses paysages plats alternant canaux, champs de tulipes, moulins à vent et pistes cyclables, le pays compte quelque 17 millions d’habitants, que l’on appelle les Néerlandais. De ses 41’500 km2 (surface équivalente à celle de la Suisse), 7’000 ont été gagnés artificiellement sur la mer, au fil des siècles. Les terres côtières sont pour la plupart protégées par des digues, érigées suite à de nombreuses catastrophes naturelles liées à l’eau. Et comme dit l’adage: «Dieu a créé le monde et les Néerlandais les Pays-Bas».

La Hollande, qui n’est qu’une partie des Pays-Bas, est composée de 2 de ces 12 provinces – la Hollande-Méridionale et la Hollande-Septentrionale. C’est en raison de la puissance maritime et économique de ces deux provinces, au 17e siècle, que les Pays-Bas ont été connus dans le monde entier sous le nom de Hollande. Une grande partie des Pays-Bas se situe sous le niveau de la mer, le point le plus bas étant à 6 mètres en négatif.

Il y a très longtemps, les Pays-Bas étaient inondés à chaque forte tempête. Pour se protéger des assauts de la mer, les hommes construisirent des digues, empêchant ainsi les eaux de pénétrer dans les terres. Grâce à ces hautes digues, ils purent assécher les zones en retrait et récupérer ainsi de nouvelles terres. Moulins et pompes à eau contribuèrent, des années durant, à vider l’eau de mer contenue dans ces cuvettes que l’on appelle des polders, où la mer a désormais cédé la place à des troupeaux de vaches, des moulins, des villes ou des champs de fleurs. De nos jours, des stations de pompage électriques ont pris le relais des moulins.

Amsterdam abrite le Rijksmuseum, le musée Van Gogh et la maison Anne Frank, où la jeune fille vécut clandestinement pendant la Seconde guerre mondiale. Les demeures construites le long des canaux et les chefs-d’œuvre légués par Rembrandt et Vermeer témoignent du «Siècle d’or néerlandais», dans les années 1600. Au centre, la place principale du Dam accueille le Palais Royal, symbole de l’importance historique de la ville. Guillaume 1er en fit sa résidence et le roi Louis Bonaparte, frère de Napoléon, un palais royal. C’est ici, sur le Dam, que fut fondée la ville. Et c’est aujourd’hui encore le lieu des rassemblements nationaux, des discours et des manifestations, comme le 27 avril par exemple, fête nationale et anniversaire du Roi Willem.

Notre passionnant tour guidé à travers la capitale amstellodamoise est suivi d’une petite balade à pied avec nos deux guides, sur le Museumplein, la place du musée, où se trouvent le Rijksmuseum, le Musée van Gogh et la salle de concert du Concertgebouw. Temps libre ensuite pour une promenade. Non loin de là, le célèbre grand marché d’Albert Cuyp nous permet de déguster le hareng ou le stroopwafel (gaufre au sirop de caramel), d’autres participants préférant savourer le traditionnel koffie met appelgebak – un café servi avec une tranche de tarte aux pommes. Un tour en bateau nous dévoile ensuite les belles demeures bordant les canaux, qui furent délibérément construites pour pencher vers l’avant. Il fallait en effet trouver un moyen simple pour hisser marchandises et objets divers jusqu’aux étages supérieurs. Un palan fut fixé dans le pignon, l’inclinaison vers la rue permettant de ne pas abîmer la façade.

En quittant la ville, nous rejoignons les pittoresques campagnes hollandaises pour la visite d’une ferme traditionnelle composée d’une fromagerie et d’un atelier de fabrication des fameux sabots en bois. C’est avec beaucoup d’humour que le fermier nous fait faire le tour du propriétaire, engageant même Rosa, une participante de notre groupe, comme assistante temporaire, qui repartira avec un authentique sabot fabriqué en direct et gravé à son nom. La dégustation de différents fromages fut également un grand succès et nous avons profité de l’occasion pour nous approvisionner et acheter quelques jolis souvenirs typiques. Après un bref arrêt à notre hôtel, la plupart d’entre nous repart en bus pour Noordwijk aan Zee, station balnéaire dont la magnifique plage de sable de 13 km s’étend au pied de hautes dunes. Un endroit qui donne envie de se promener, où cafés, bistrots et restaurants abondent.

La visite du Keukenhof, magnifique parc floral à 15 minutes de route, est prévue pour le lendemain. Icône emblématique des Pays-Bas, la tulipe y occupe naturellement une place prépondérante. L’hiver a été rigoureux et la floraison a pris un peu de retard, mais il y a néanmoins beaucoup à voir et le soleil est de la partie. Le thème 2018 s’intitule Romance florale et le parc nous offre effectivement une atmosphère printanière pleine de romantisme. Le Pavillon Beatrix abrite quant à lui une magnifique exposition d’orchidées. Le parc du Keukenhof expose plus de 7 millions de fleurs à bulbe, parmi lesquelles quelque 800 sortes de tulipes. De quoi jouer les prolongations afin d’admirer ces merveilles de la nature. Nous quittons finalement le parc à 15h. Nous en profitons encore pour faire un saut à Leiden, à 20 minutes en bus. Leiden est une ville pleine de charme et d’animation, forte d’un riche passé. Elle abrite la plus vieille université des Pays-Bas et c’est le berceau du fameux peintre Rembrandt. Les magasins sont ouverts et un grand marché se tient le long des canaux.

Et notre séjour tire déjà à sa fin. Dimanche, le départ est prévu à 7h. Le voyage de retour se passe bien et nous rentrons en Suisse la tête remplie de belles images et de magnifiques souvenirs. Je tiens à remercier Thomas, notre chauffeur, pour sa collaboration, et tous les participants de ce groupe fort sympathique. Au plaisir de vous rencontrer à l’occasion d’un autre voyage avec car-tours !

Tot ziens (au revoir) !

Janny

Back To Top